Nous suivre Industrie Pharma

Nanotechnologies : Colcom innove en détection biologique ultra sensible

Sujets relatifs :

Nanotechnologies : Colcom innove en détection biologique ultra sensible

La société montpelliéraine a mis au point un procédé de synthèse de dendrimères greffés de la lysine qui introduit une vraie rupture, notamment dans la détection ou le diagnostic.
La société montpelliéraine a mis au point un procédé de synthèse de dendrimères greffés de la lysine qui introduit une vraie rupture, notamment dans la détection ou le diagnostic. Fabien Granier et ses associés avaient sans doute la tête dans les étoiles quand ils se laissaient aller à rêver au futur succès de la start-up qu'ils ont créée. Avaient-ils songé que leurs dendrimères seraient associés à la recherche spatiale ou qu'ils seraient commandés par des chercheurs du MIT (Massachussetts Institute of Technology, Boston) ? Il y a des signes qui rassurent. Fabien Granier a l'air confiant. La société Colcom semble déjà se distinguer sur le marché des dendrimères, notamment par son process de synthèse. Même si la start-up ne restera pas focalisée sur les dendrimères. « Nous travaillons sur d'autres types de polymères », raconte Fabien Granier, p-dg de Colcom. Créée en mars 2008, Colcom appuie ses activités sur un brevet CNRS – Université Montpellier 2, portant sur la production, le greffage et la fonctionnalisation de dendrimères greffés de la lysine (DGL) pour de nouvelles applications biologiques. « Notre procédé de synthèse permet une croissance exponentielle des dendrimères, ce qui a drastiquement réduit les coûts de production », explique-t-il. Le procédé peut encore monter en échelle, et les coûts baisser en retour. Il a comme grand avantage d'utiliser l'eau comme solvant. « Nos concurrents utilisent des process de synthèse beaucoup plus complexes et longs, et certains génèrent des dendrimères aux propriétés de Votre titre ici
Finances ? 30 000 euros Incubateur Languedoc Roussillon ? 25 000 euros Oséo ? 12 000 euros Région ? 300 000 euros lauréat Concours en Création-Développement 2008 ? 27 000 euros de CA 2008 ? 120 000 euros de CA 2009 (prévision)

biocompatibilité limitées », raconte Fabien Granier. Un dendrimère est un nanopolymère qui se développe par répétition régulière d'unités élémentaires selon une structure sphérique. Hébergée par le laboratoire d'origine (Institut des Biomolécules Max Mousseron de Montpellier), la société est composée d'une équipe de sept personnes. Un kit commercialisé, un projet sur Mars Les DGL sont biodégradables et biocompatibles. Ils agissent comme des molécules cages avec un volume libre interne de l'ordre de 80 %. Ils peuvent aussi porter une molécule de spécificité à leur surface. Les DGL présentent des propriétés anti-bactériennes, du fait qu'ils soient polycationiques et solubles. « Notre premier programme de R&D consiste à maîtriser les propriétés de perturbation membranaire de cellules vivantes, qui sont anioniques, soit pour y faire pénétrer des molécules d'intérêt, soit pour tuer ces cellules. Notre savoir-faire réside dans l'art de nuancer les effets des DGL en fonction de la cible », détaille-t-il. Cette technologie ouvre un large champ d'application dans le domaine des composés nanométriques naturels et bio-compatibles. Dans un premier temps, la start-up concentre ses activités dans la détection de traces biologiques, la décontamination de l'eau et le diagnostic in vitro. Ces développements s'appuient sur un second axe de recherche visant à greffer ces dendrimères sur un support solide (plastique, verre, fibres, etc.). Les matériaux hybrides issus de ce programme serviraient ensuite par exemple pour des applications dans le domaine des biopuces ou des filtres anti-bactériens. « Diversifier les sources de revenus, sur une même colonne vertébrale d'activité de recherche », tel est le modèle d'affaire de Colcom. La première application commercialisée est la gamme de kits Dendridiag, pour la gestion des réseaux d'eau, y compris des eaux industrielles. La gamme est déclinée en fonction des applications et des degrés de sensibilité requis. Colcom fournit ces produits aux industriels qui font intervenir l'eau dans leur procédé, cela inclut la production pharmaceutique. La société compte parmi ses clients Altis semi-conducteur et Air Liquide, utilisateur du kit de diagnostic bactérien pour les eaux ultra-pures. En juillet 2009, l'Agence Nationale de la Recherche approuvait le projet Dendrimat dans le cadre du programme Matériaux Fonctionnels et Procédés Innovants. Le projet de quatre ans est doté d'un budget global de plus d'1 million d'euros, en collaboration avec deux instituts de recherche du Pôle Chimie Balard de Montpellier. Objectif : développer de nouveaux matériaux hybrides pour la détection ultra sensible des contaminations bactériennes et leur maîtrise par filtration. Outre ces kits, Colcom commercialise également des DGL natifs ou modifiés, utilisés comme supports de recherche (diagnostic, vectorisation, catalyse, etc.) et expédiés le plus souvent hors de France. « Nous n'avons aucun intérêt à freiner la recherche avec nos produits », glisse-t-il. L'année dernière, Colcom a enregistré 27 000 de chiffre d'affaires et prévoit d'atteindre les 120 000 en 2009. Le Nîmois GL Biocontrol assure la distribution des kits Dendridiag. En parallèle, Colcom a développé un solide réseau de recherche collaborative en France, dans le domaine public comme privé. Le CNES s'est également penché sur la technologie de Colcom pour des projets amonts de recherche de traces de vie sur Mars ! Tout un programme ! Nadia Timizar

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | InnovationDermatologie
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Plus d'articles