Nous suivre Industrie Pharma

Naissance du consortium Pacific

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Naissance du consortium Pacific

© Photo Patrick Boulen Sanofi Pasteur

Le consortium Pacific (Physiopathologie, classification, innovation dans l'insuffisance cardiaque) a été officiellement lancé, le 21 janvier, par des acteurs publics et privés, comme Sanofi, Servier, Bpifrance, l'AP-HP ou encore le pôle de compétitivité Medicen Paris Région. Il a pour but de se pencher sur l'amélioration de la connaissance et la prise en charge d'une forme complexe et méconnue d'insuffisance cardiaque, dite à fraction d'éjection préservée (ICFEP). Cette pathologie est présentée par le consortium comme le « plus grand besoin médical non satisfait en cardiologie », et il n'existe actuellement pas de test diagnostique spécifique. Pacific relève de la catégorie de Projet de recherche et développement structurant pour la compétitivité (PSPC), s'inscrivant dans le Programme d'investissements d'avenir, et est prévu pour être mené pendant cinq ans. L'appel à projet avait été lancé en 2017 par Sanofi, Servier et Medicen. Le projet Pacific devra redéfinir l'ICFEP afin de « mieux comprendre l'hétérogénéité des profils de patients (phénotypes) en mettant en place une étude clinique prospective », de « pouvoir stratifier la population de patients dans des sous-groupes plus homogènes, d'appliquer les innovations les plus récentes dans le domaine de l'intelligence artificielle », de « développer des outils diagnostiques spécifiques », et de « structurer une filière d'innovation en France autour de l'ICFEP ».

Les membres de Pacific

Sanofi, Servier, Medicen Paris-Région, Bpifrance, le Secrétariat général pour l'investissement, l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, l'Inserm, Bioserenity, Casis, Fealinx et Firalis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles