Nous suivre Industrie Pharma

Mylan se diversifie avec Bioniche Pharma

Julien Cottineau
Mylan se diversifie avec Bioniche Pharma

Les ventes de Mylan par activités en 2009, en milliards de dollars

© Source : Mylan

Pour 550 millions de dollars, le géant américain des génériques rachèterait le laboratoire irlandais Bioniche Pharma. Une acquisition qui lui permettrait de diversifier ses activités en se positionnant sur les produits injectables stériles et lui offrirait une rampe de lancement dans les biosimilaires.

Le numéro 3 mondial des médicaments génériques devrait faire son entrée sur le marché des produits injectables stériles. Mylan est en passe d'acquérir Bioniche Pharma pour 550 millions de dollars (427,3 M€) en numéraire. Cette société irlandaise, qui appartient au fonds d'investissement américain RoundTable Healthcare Partners depuis 2006, produit essentiellement pour le marché hospitalier nord-américain. Spécialisé dans les produits anesthésiants et les analgésiques injectables, Bioniche Pharma est également présent dans le diagnostic, les compléments nutritionnels, et dans de nombreuses aires thérapeutiques comme l'urologie, la dermatologie, la rhumatologie ou encore l'oncologie. À Galway, dans l'ouest de l'Irlande, Bioniche Pharma dispose d'une usine dont les capacités de production atteignent les 5 millions d'unités par an, et notamment 3,5 M de seringues par an. La société a généré un chiffre d'affaires d'environ 130 millions de dollars lors de son exercice 2009-2010, clos en mai dernier, et environ 43,5 M$ sur le premier trimestre 2010-2011. L'acqui- sition, qui pourrait être finalisée dans les deux prochains mois, permettrait à Mylan d'atteindre « en une seule opération la masse critique nécessaire pour se montrer compétitif sur le dynamique marché américain des injectables », selon Robert Coury, le p-dg. Bioniche représente aussi l'opportunité d'offrir une plateforme de départ à Mylan pour constituer sa propre plateforme de biosimilaires. Il y a un an, le laboratoire américain avait amorcé son entrée sur le marché des biosimilaires avec son accord avec Biocon pour la production de composés biologiques génériques (CPH n°472). Au printemps dernier, Mylan réitérait son intérêt pour le marché des biosimilaires grâce aux opportunités de croissance avec la tombée de plusieurs brevets (CPH n°504). Si le prix proposé pour l'acquisition de Bioniche Pharma représente presque cinq fois le montant des ventes annuelles de la société irlandaise, Mylan estime que l'opération lui permettrait de générer des bénéfices dès l'an prochain.

Trois ans de croissance externe et de diversification

L'opération Bioniche Pharma s'inscrit dans la stratégie de croissance externe et de diversification menée par Mylan depuis plus de trois ans. Fin 2006, le laboratoire américain mettait la main sur plus de 70 % du capital de l'lndien Matrix (CPH n°350), ce qui lui permettait de détenir une grande plateforme de chimie fine pour la synthèse d'ingrédients pharmaceutiques actifs, et parallèlement d'étendre ses marchés dans les pays émergents comme l'Inde et la Chine. En 2007, Mylan absorbait Merck Generics pour asseoir sa stature mondiale de laboratoire de génériques (CPH n°382). Le groupe débarquait ainsi en force en Europe avec des positions dominantes dans certains marchés gigantesques, en France en particulier où il est toujours n° 1 depuis. En 2009, il comptait pour plus de 30 % du marché français des génériques, devant Biogaran (22,2 %) et Teva (10,1 %). Avec Merck Generics, Mylan avait également mis la main sur Dey Pharma, qui produit des spécialités pour le traitement de maladies respiratoires.

 

« L'opération lui permettrait de générer des bénéfices dès l'an prochain »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles