Nous suivre Industrie Pharma

Mylan célèbre les 50 ans de son site de Mérignac

À MÉRIGNAC, LAURA HENDRIKX

Sujets relatifs :

, ,

Le géant américain des génériques Mylan a célébré, au mois de juin, les 50 ans de son site de Mérignac, dédié à la production de produits liquides et pâteux.

Un arc de cercle en béton blanc, supporté par seize pilotis. Le site de Mérignac (Gironde) du génériqueur américain Mylan est l'oeuvre de l'architecte et designer hongrois Marcel Breuer. Une structure de style brutaliste, qui a vu le jour en 1968. C'est sous un soleil de plomb et en grande pompe que son cinquantième anniversaire a été célébré, au mois de juin dernier. Pourtant, cette usine de Mérignac n'appartient à Mylan que depuis deux ans. Elle était auparavant détenue par le Suédois Meda. En 2016, Mylan a racheté ce dernier pour un montant de dix milliards de dollars, mettant ainsi la main sur le site girondin, dédié à la fabrication des produits liquides et pâteux. « Mérignac est le fleuron de nos sites industriels français », a déclaré Artur Cwiok, président de Mylan France. En 2017, plus de 45 millions d'unités de spécialités pharmaceutiques y ont été produites. La Bétadine y est notamment fabriquée depuis son lancement en France, en 1970. Elle se taille la part du lion avec 38 millions d'unités déclinées sous les quatre formats existants : flacons, tubes, tulles et unidoses. La technologie de blow-fill-seal, opérationnelle depuis 2014, permet à l'usine de former, remplir et sceller hermétiquement en une seule étape près de 20 millions d'unidoses du célèbre antiseptique, chaque année. Le site de Mérignac fournit le marché français, mais également les marchés belge, espagnol, italien, néerlandais et portugais. Parmi les autres produits qui y sont fabriqués figurent l'antiasthénique Sargenor, le premier à avoir été produit sur le site, mais également l'antiseptique Kamillosan ou encore l'immunomodulateur Elidel pour le traitement de la dermatite atopique. L'usine de Mérignac participe en effet activement au développement des activités de la branche dermatologie du groupe. Au total, le site fabrique 300 références actives à destination d'environ 50 pays répartis entre l'Europe, les États-Unis et l'Asie. Depuis 2012, Mylan a investi près de 20 millions d'euros à Mérignac. Ce qui lui a notamment permis de moderniser les outils de production, mais aussi de développer des innovations, de maintenir des standards de qualité, de sécurité et de protection de l'environnement élevés, ainsi que de veiller au bien-être des salariés. Un bien-être auquel vient s'ajouter la douceur de la vie en région bordelaise, que ces derniers évoquent volontiers. Le site de Mérignac emploie au total 230 personnes. Parmi eux, 95 travaillent en production, 45 en qualité et 25 aux projets d'innovation. À l'échelle de la France, ce sont 1 500 personnes qui travaillent pour Mylan. « Le rayonnement du site de Mérignac démontre qu'en tant qu'entreprise pharmaceutique, il est possible de relever le défi international tout en conservant un fort ancrage local », a déclaré Fabien Darasse, directeur général du site de Mérignac. La présence de Mylan dans l'Hexagone passe par deux sites administratifs, respectivement à Lyon et à Paris, trois sites industriels situés à Châtillon-sur-Chalaronne (Rhône), Meyzieu (Rhône) et Mérignac (Gironde), ainsi qu'une équipe de force de vente répartie sur l'ensemble du territoire. Chaque année, le génériqueur américain fabrique environ 260 millions de boîtes en France. Artur Cwiok a déclaré que Mylan y voyait beaucoup d'opportunités de développement, sans toutefois en préciser la nature. Il affirme que c'est la deuxième société pharmaceutique en France en termes de volume, la troisième en termes de chiffre d'affaires et le leader sur les génériques. L'Hexagone est le plus grand pays du groupe en Europe, et le 2e marché mondial après les États-Unis.

MYLAN EN EUROPE ET DANS LE MONDE

L'Europe représente un tiers de l'activité globale de Mylan. Le groupe envisage de continuer à augmenter sa présence sur le Vieux Continent, selon Artur Cwiok. « Mylan augmente sa présence de fabrication en Europe, d'année en année », a déclaré Jacek Glinka, président de Mylan Europe, avant de préciser que le groupe avait une présence commerciale dans tous les pays européens. Il possède 17 sites pour des activités intégrées de production, de conditionnement et de recherche et développement. Le génériqueur emploie un total de 10 000 salariés sur les 35 pays, et réalise un chiffre d'affaires d'environ 4,4 Mrds $. Les aires thérapeutiques sont multiples - anesthésie, gastro-entérologie, oncologie, dermatologie, cardiovasculaire, immunologie, santé de la femme - et couvrent près de 90 % des domaines thérapeutiques. À l'échelle mondiale, le groupe emploie 35 000 personnes et commercialise ses produits dans plus de 165 pays. Le groupe, qui assure 75 % de sa production en interne, possède au total 47 sites de production.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Le géant américain poursuit une stratégie d'investissement pour renforcer son leadership dans les thérapies géniques. Un demi-milliard de dollars, c’est la somme que Pfizer a annoncé vouloir[…]

22/08/2019 | Thérapie géniqueActus Labo
Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Plus d'articles