Nous suivre Industrie Pharma

Moyen-Orient : Le jordanien Hikma rachète l'égyptien APM

Sujets relatifs :

, ,
Moyen-Orient : Le jordanien Hikma rachète l'égyptien APM

Hikma Pharmaceuticals vient d'annoncer le rachat d'Arab Pharmaceuticals Manufacturing (APM), le troisième acteur du secteur en Jordanie, spécialisé dans les génériques de marque et le “in-licensing”.
Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année, s'élève à 163,6 millions de dollars (111,5 M€) en numéraire. « Nous allons financer cette acquisition par une nouvelle ligne de crédit mais nous continuons d'étudier activement d'autres options de financement, notamment par augmentation de capital via une émission d'actions », a précisé la société, conseillée par Meryll Lynch pour cette transaction. Le groupe estime le coût des synergies à 3 M$ (2 M€). APM va renforcer la position de leader qu'occupe déjà Hikma en Jordanie, en Arabie Saoudite et plus largement dans la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient). « Nous voyons de claires opportunités de synergies à travers un portefeuille et un pipeline complémentaires, une équipe élargie dans la vente et le marketing et une augmentation de notre échelle de production » a déclaré Said Darwazah, directeur général d'Hikma. APM dispose d'un portefeuille de 106 médicaments, comprenant des produits dermatologiques, oraux et injectables dans de nombreuses aires thérapeutiques (voir graphe) et développe 35 nouveaux médicaments. Cette acquisition permet également au groupe pharmaceutique jordanien d'acquérir des licences sur cinq produits, notamment sur le blockbuster de Takeda, Actos (pioglitazone), indiqué dans le traitement du diabète. Les deux sociétés totaliseront plus de 1000 employés dans la seule région MENA. Hikma profitera de son réseau pour distribuer les produits d'APM plus largement, notamment en Égypte et en Algérie. Hikma renforce également ses opérations dans le pays en mettant la main sur les trois usines d'APM produisant surtout de la pénicilline orale et injectable, des préparations topiques et des produits lyophilisés en oncologie. En outre, la société a récemment reçu une homologation de la FDA pour produire et commercialiser un antiviral pour le marché américain. Au final, en Jordanie, le nouveau groupe totalise des ventes de 32,3 M$ (22 M€) sur 2006 (dont 13,1 M$ grâce à APM). En Arabie saoudite, il enregistre des ventes encore plus importantes de 50,8 M$ (34,6 M€) en incluant les ventes d'APM (15,2 M$). Tous pays compris, APM a enregistré des ventes nettes de 41 M$ (28 M€) contre un chiffre d'affaires de 317 M$ (216 M€) pour Hikma. Au premier semestre 2007, les ventes cumulées des deux entités au pro forma totalisent 250 M$ (170 M€). C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles