Nous suivre Industrie Pharma

Minakem veut investir à Dunkerque

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe de chimie fine Minakem envisage d'investir dans les deux ans entre 2 à 6 millions d'euros sur son site de Dunkerque, pour « élargir le spectre de ses productions ». Racheté à AstraZeneca en 2009, ce site produit notamment de l'ésoméprazole, matière active du Nexium, pour le compte du groupe pharmaceutique. Mais ce médicament doit tomber dans le domaine public en 2014, et Frédéric Gauchet, président de Minakem, prépare d'ores et déjà l'après-Nexium. Parmi les produits qui pourraient grossir les rangs de l'usine figurent des anti-infectieux de nouvelles générations qui diversifieraient le spectre des productions (actuellement des anti-ulcéreux et des anti-asthmatiques). Cet investissement pourrait contribuer à la création d'une quarantaine d'emplois, alors que les effectifs du site sont déjà passés de 146 à 160 personnes depuis la reprise. Minakem, dont le siège est situé à Beuvry-la-Forêt (Nord), est l'un des piliers du holding Minafin que dirige également F. Gauchet. Cet ensemble affiche un chiffre d'affaires de près de 110 millions d'euros pour un effectif de 570 personnes, avec ses sites de Beuvry-la-Forêt, Dunkerque, mais également Leuna en Allemagne et Pennakem aux États-Unis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles