Nous suivre Industrie Pharma

Minafin acquiert une usine en Belgique et fonde une coentreprise avec MédiS

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe français, spécialiste de la chimie fine, a acquis l'usine d'Ajinomoto Omnichem en Belgique, et vient aussi de constituer une coentreprise avec le Tunisien MédiS. Deux opérations qui lui permettent de renforcer son portefeuille et son offre, en particulier dans les principes actifs anticancéreux.

Les opérations stratégiques se succèdent chez Minafin. En premier lieu, le groupe français a finalisé le 1er juin la reprise de l'usine d'Ajinomoto Omnichem, filiale du groupe japonais Ajinomoto, à Louvain-la-Neuve, en Belgique. Le montant de cette transaction n'a pas été divulgué. L'opération permet à Minafin de mettre la main sur une usine de 110 salariés qui offre à sa division chimie pharmaceutique Minakem un enrichissement de produits et de compétences, et lui permet donc d'élargir ses services. Ce site belge, fondé en 1974 et spécialiste de la chimie des alcaloïdes, comprend deux activités distinctes. La plus petite concerne des mélanges d'acides aminés, qui seront produits exclusivement pour le compte d'Ajinomoto, dans le cadre d'un contrat exclusif d'une durée de cinq ans, renouvelable. La principale activité, désormais prise en charge par une nouvelle filiale belge, baptisée Minakem High Potent, est centrée sur le développement et la production de principes actifs cytotoxiques et de psychotropes réglementés (dérivés à base de morphine, de codéine, etc...). Ces deux types de production se font sous contrats exclusifs mais aussi sous formes génériques. Cela permet à Minakem de muscler son portefeuille de principes actifs génériques et de substances injectables, et d'acquérir de nouveaux savoir-faire.

Minafin voit aussi dans l'opération l'occasion de synergies industrielles avec ses sites de chimie fine pharmaceutique à Dunkerque et Beuvry-La-Forêt (Nord). « Nous pouvions déjà produire des principes actifs injectables sur nos sites français mais nous n'étions pas capables de produire des cytotoxiques, qui nécessitent des unités avec des degrés de confinement très élevés et les qualifications les plus exigeantes en matière de principes actifs pharmaceutiques », décrit Frédéric Gauchet, président de Minafin. Minakem peut désormais faire l'amont de la synthèse sur ses deux sites français tandis que le site belge pourra se charger de la synthèse en aval jusqu'aux produits finis.

Séparément, Minafin vient de constituer une coentreprise, nommée Mikamed, avec le laboratoire tunisien MédiS, et la société financière Lafimed. L'objectif de ce CDMO est de « développer et de commercialiser une offre intégrée de fourniture d'une large gamme de principes actifs à usage pharmaceutique, en particulier des molécules anticancéreuses et des médicaments en pellettes pour gélules », selon Minafin. Mikamed s'appuiera sur les implantations industrielles de Minakem High Potent en Belgique et celles de MédiS à Nabeul-Hammamet en Tunisie pour la production et le conditionnement de « formulations pour les formes orales, les injectables et anticancéreux injectables "solutions et lyophilisat" et comprimés ». Enfin Mikamed souhaite développer la distribution et la vente de médicaments génériques en Afrique mais aussi dans le monde. Selon Minafin, MédiS a été la première entreprise pharmaceutique en Afrique capable de produire des injectables, notamment biotechnologiques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles