Nous suivre Industrie Pharma

Merck supprimera des effectifs en Allemagne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Après les plans annoncés en Suisse et en France, le laboratoire allemand vient de dévoiler son plan de restructuration en Allemagne. Merck entend supprimer 1 100 emplois outre-Rhin, sur un effectif total de 10 900 salariés, soit 10 % de ses effectifs en Allemagne, d'ici à 2015. Un accord a été signé en ce sens avec les représentants des employés. L'objectif sera de privilégier les départs volontaires et les départs anticipés à la retraite. Le plan de restructuration baptisé « Fit for 2018 » vise à assurer la compétitivité à long terme du laboratoire allemand. L'accord trouvé en Allemagne stipule que le groupe devrait s'abstenir de licenciements additionnels jusqu'à fin 2017 à l'exception de « possibles fermetures de sites ou de transferts qui sont encore évalués », précise Merck. Les sites majeurs de Darmstadt et Gernsheim seraient le moins à même d'être concernés par d'éventuelles mesures supplémentaires de restructuration. Le plan de restructuration allemand touchera toutes les fonctions au sein d'un réseau qui compte pour près du quart des effectifs mondiaux du laboratoire. Deux sites industriels seront fermés : celui de Lehrte, qui produit des sels industriels, et les unités de remplissage localisées à Hohenbrunn. Ce qui impactera un total de 140 employés directement. Merck étudie plusieurs scénarios pour l'avenir de ces deux sites après la cessation des activités d'ici à 2015. En parallèle des restructurations, le groupe compte investir 250 M€ sur son site de Darmstadt, son siège international, pour étendre les infrastructures et capacités et en faire un centre d'excellence en matière de R&D, à la fois pour ses activités pharmaceutiques et chimiques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles