Nous suivre Industrie Pharma

Merck Millipore investit en France

Dinhill On

La division Sciences de la vie de Merck KGaA a annoncé un investissement de 12 millions d’euros pour son usine française de Molsheim (Bas-Rhin). Cette somme va aider Merck Millipore à augmenter ses capacités de production de milieux « prêts à l’emploi » à destination de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique. Les gammes Heipha et Hycon concernées sont entrées dans le giron de Merck Millipore après le rachat de la société Biotest en 2011 (CPH n°544). Ce portefeuille comprend notamment des boîtes de contact, des boîtes indicatrices (ICRplus), des bandes de gélose pour le contrôle de l’air ambiant et des gaz comprimés, etc. « Cet investissement témoigne de notre engagement à long terme vis-à-vis des clients du laboratoire Merck Millipore dans cette région et partout dans le monde », déclare Udit Batra, p-dg de Merck Millipore. Concrètement, l’investissement consenti va permettre au site d’augmenter la surface dédiée à la fabrication de milieux prêts à l’emploi, en s’équipant d’une salle blanche et de deux lignes de production supplémentaires, semblables à celles existant déjà sur l’autre site d’Eppelheim en Allemagne. « Les deux sites, Molsheim et Eppelheim continueront de soutenir l’accroissement de la demande émanant de nos clients », précise Udit Batra. En outre, le groupe prévoit de centraliser ses laboratoires de R&D afin de former un centre d’innovation chargé de mettre au point ses futures solutions de microbiologie à destination des industriels. En France, Merck Millipore avait inauguré une unité de production de protéines et d’anticorps monoclonaux à Martillac (Gironde) en 2012 (CPH n°606). La division Sciences de la vie du groupe Merck KGaA a généré 2,6 milliards d’euros de ventes en 2013. Merck Millipore emploie environ 10 000 salariés, dont quelque 1 030 sur son site de Molsheim.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Charles River : « Sur 2021, nous avons prévu un grand nombre de lancements  »

Sous-traitance analytique

Charles River : « Sur 2021, nous avons prévu un grand nombre de lancements »

Charles River a fait le choix de la spécialisation en proposant des systèmes pour le dosage d'endotoxines, l'identification bactérienne et fongique, et la détection microbienne, ainsi que des prestations[…]

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Bactéries vivantes : « Le monde de la pharma se penche sur le microbiome »

Bactéries vivantes : « Le monde de la pharma se penche sur le microbiome »

Merck va créer 130 emplois à Molsheim

Merck va créer 130 emplois à Molsheim

Plus d'articles