Nous suivre Industrie Pharma

Merck KGaA cède ses actifs en Afrique du Sud

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire allemand ne produira plus directement de médicaments sur le continent africain. Après 40 ans de présence en Afrique du Sud, Merck a cédé début mai sa filiale Merck Pharmaceutical Manufacturing (MPM), qui gérait la seule unité de production du groupe allemand en Afrique. Pour un montant non divulgué, c'est le fonds d'investissement sud-africain Nkunzi Investment Holdings qui reprendra l'activité. Un autre fonds local, Omame, a acquis également une petite part du capital. Nkunzi, qui vient de créer la société Nkunzi Pharmaceuticals et fait ainsi son entrée dans le secteur de la pharmacie, reprendra l'intégralité des actifs de production et l'ensemble des salariés de MPM. Certains sont même devenus actionnaires de la nouvelle filiale Nkunzi Pharmaceuticals. Grâce à un contrat à long terme signé lors de la transaction, l'unité sud-africaine continuera de produire des médicaments des divisions Merck Serono et Consumer Healthcare pour le compte de Merck ainsi que des produits fabriqués localement pour le compte de tiers par MPM. Les marchés visés sont l'Afrique du Sud, mais aussi tout le continent et également quelques régions hors d'Afrique. Le retrait de Merck dans cette production sud-africaine s'inscrit dans la stratégie du groupe d'optimisation de son dispositif mondial de production pharmaceutique. Selon un porte-parole, le laboratoire allemand estime « qu'une société indépendante et focalisée sur la production à façon pourra mieux exploiter le plein potentiel de ce site industriel ». Ce désengagement n'est en rien un désintérêt pour le marché pharmaceutique sud-africain. En 2010, les ventes de Merck en Afrique du Sud ont d'ailleurs augmenté de 52 %, à 39 millions d'euros. Ce qui ne représente toutefois que moins de 1 % des ventes des divisions Merck Serono et Consumer Healthcare l'an dernier (6,2 Mrds €).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles