Nous suivre Industrie Pharma

Merck fermera seize sites

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

C'est en marche. Le laboratoire américain a annoncé son vaste plan de restructuration pour consolider sa fusion avec Schering-Plough enclenchée l'an dernier. Merck et Co estime les coûts avant impôts de ce plan entre 3,5 et 4,3 milliards de dollars (2,8 et 3,4 Mrds €) mais en attend des économies annuelles de 3,5 Mrds $ dès 2012. L'outil industriel sera désormais réduit de 85 à 77 usines dans le monde. Huit seront démantelées ou cédées à partir du second semestre 2010 : celles de Comazzo en Italie, de Cacem au Portugal, de Santo Amaro au Brésil, l'une des deux de Singapour, de Mirador en Argentine, de Miami Lakes en Floride (États-Unis), et celles de Coyocan et d'Azcapotzalco au Mexique. Ce plan de restructuration ne prend pas en compte les 29 usines dédiées aux productions vétérinaires, lesquelles sont actuel- lement en phase de rejoindre la coentreprise vétérinaire avec Sanofi-Aventis : Intervet-Merial (CPH n°500). Du côté de la R&D, Merck prévoit de recentrer ses forces sur 16 centres majeurs aux États-Unis, en Europe et en Asie, et de fermer huit centres actuels. Ces coupes sont limitées essentiellement à l'Europe (Odense au Danemark, Boxmeer, Oss et Schaijk aux Pays-Bas, Waltrop en Allemagne, Newhouse en Ecosse) ainsi qu'en Amérique du Nord (Montréal au Canada et Cambridge aux États-Unis). En outre, Merck prévoit de recentrer sa R&D sur sept aires thérapeutiques précises : les maladies cardio- vasculaires, les maladies métaboliques, les pathologies infectieuses, l'oncologie, la neurologie et l'ophtalmologie, l'immunologie et les maladies respiratoires, et la santé féminine et endocrinienne. Que ce soit en R&D ou en production, cette restructuration ne condamnera aucun des sites implantés en France malgré quelques ajustements possibles (CPH n°513). Au total, Merck prévoit que 15 000 postes, soit 15 % des effectifs mondiaux du groupe, seront supprimés d'ici à 2012.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles