Nous suivre Industrie Pharma

Merck en coentreprise avec le génériqueur indien Sun Pharma

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Merck se repositionne dans les génériques. Le laboratoire américain vient ainsi d'annoncer la création d'une coentreprise avec le laboratoire indien Sun Pharmaceuticals. Ce projet vise à développer, fabriquer et commercialiser de nouvelles combinaisons et formulations de génériques de marque. Avec une cible claire : les marchés émergents. Sun Pharma apportera son savoir-faire dans le développement de produits, via notamment sa plateforme technologique Sun Pharma Advanced Research Company (SPARC) et son réseau mondial de fabrication pharmaceutique. De son côté, Merck apportera son expertise dans le développement clinique des produits et leurs enregistrements, ainsi qu'un très vaste réseau commercial mondial. Les deux groupes se focaliseront essentiellement sur les produits de marques innovantes. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été communiqués.

Le choix des pays émergents est stratégique. Merck explique que ces marchés devraient générer 90 % de croissance mondiale dans l'industrie pharmaceutique, dont 75 % via les ventes de produits génériques. Il ajoute que l'augmentation des maladies chroniques, comme les troubles cardiovasculaires, le diabète, ou encore les hépatites dans les pays émergents devrait engendrer une forte demande de génériques. Actuellement, Merck réalise presque la moitié de son chiffre d'affaires aux États-Unis avec des ventes qui ont atteint 20,2 milliards de dollars en 2010 pour un chiffre d'affaires total de 46 Mrds $. 29,3 % des ventes sont générées en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, 8,2 % au Japon et 18,5 % dans d'autres régions du monde, dont notamment l'Inde.

Des génériqueurs indiens menacés

Si s'adosser à un partenaire spécialiste des génériques est stratégique pour Merck, s'appuyer sur un des plus grands laboratoires mondiaux, et qui plus est américain, l'est tout autant pour Sun Pharmaceuticals. Selon The Economic Times, les génériqueurs indiens pourraient générer des ventes additionnelles de 2 à 2,5 Mrds $ aux États-Unis, ces cinq prochaines années. Une opportunité pour cette région d'Asie qui profite des nombreux grands brevets qui expirent ou sont sur le point d'expirer. Or ces deux prochaines années, la compétition avec les génériqueurs mondiaux sera féroce en raison de nouveaux marchés estimés à plus de 100 Mrds $ via les pertes de brevets, comme celui du Lipitor. Cependant, la concurrence internationale et la rigueur des autorités sanitaires américaines menacent le développement des génériqueurs indiens. Certains laboratoires indiens sont soupçonnés de ne pas répondre entièrement aux normes américaines et rencontrent des difficultés pour obtenir des Autorisations de mise sur le marché aux États-Unis. Par exemple, la FDA enquête actuellement sur trois sites de Sun Pharmaceuticals, qui devra engager des mesures de mise en conformité. Avoir un allié américain, dans ces conditions, peut s'avérer intéressant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

DBV Technologies bouleverse son organigramme

DBV Technologies bouleverse son organigramme

La biotech française DBV Technologies a nommé Michel de Rosen en tant que président non-exécutif. Il succède au Dr Pierre-Henri Benhamou, cofondateur de DBV Technologies. Michel de Rosen siège au conseil[…]

11/03/2019 | StratégieImmunologie
MedImmune s'efface au sein d'AstraZeneca

MedImmune s'efface au sein d'AstraZeneca

Pfizer condamne deux sites en Inde

Pfizer condamne deux sites en Inde

Boehringer Ingelheim pourrait supprimer 327 postes en France

Boehringer Ingelheim pourrait supprimer 327 postes en France

Plus d'articles