Nous suivre Industrie Pharma

Merck débourse 9,5 Mrds $ pour Cubist

A.F.

Les opérations de croissance à plusieurs milliards de dollars ont été légion en 2014 dans le secteur pharmaceutique. En cette fin d'année, c'est au tour de l'Américain Merck de casser sa tirelire pour s'offrir un nouveau relais de croissance. Il a proposé 102 dollars par action pour reprendre Cubist Pharmaceuticals, un spécialiste américain des antibiotiques. Cela représente une prime de 35 % par rapport au dernier cours coté de Cubist avant l'annonce. La transaction est évaluée à 9,5 Mrds $ (7,6 Mrds €) et comprend 8,4 Mrds $ en numéraire et une reprise de dette de 1,1 Mrd $. L'opération, qui a été approuvée par les conseils d'administration des deux groupes, devrait être finalisée au premier trimestre 2015. Via cette acquisition, Merck prévoit de gonfler son chiffre d'affaires de 1 Mrd $ en 2015. Pour cela, il s'appuiera notamment sur le médicament phare de la société américaine, l'antibiotique Cubicin (daptomycine en injection), qui a généré des ventes de 966,7 M$ en 2013 (soit 92 % du chiffre d'affaires total de Cubist). Indiqué dans les infections cutanées, ce produit a été lancé en 2003 aux États-Unis. Il est aujourd'hui commercialisé dans plus de 50 pays. Mais la croissance des ventes de cet antibiotique pourrait être prochainement nettement freinée. Quelques heures seulement après l'annonce de cette acquisition, une cour américaine du Delaware a rejeté une plainte de Cubist qui visait à bloquer l'entrée sur le marché de versions génériques du Cubicin par Hospira. La cour a confirmé que le brevet du Cubicin expirait en juin 2016 et a invalidé quatre autres brevets de cet antibiotique, estimant qu'ils ne contenaient pas d'innovation. Deux d'entre eux expiraient en 2019 et les deux autres en 2020, ce qui aurait permis à Cubist de protéger plus longtemps la propriété intellectuelle de son médicament phare. La société américaine a indiqué qu'elle allait faire appel et les deux groupes ont précisé que cette décision n'affecterait pas la transaction. Reste que cette mesure place Merck dans une situation plutôt inconfortable. D'autant plus que le groupe a été sanctionné en Bourse le lendemain de l'annonce de cette acquisition. D'après l'AFP, les analystes estiment que le géant américain a payé « entre 2 et 3 Mrds $ de trop » pour racheter Cubist.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles