Nous suivre Industrie Pharma

Menaces sur deux sites de Pfizer au Royaume-Uni

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant pharmaceutique Pfizer a prévu de fermer deux de ses usines britanniques qui emploient 370 personnes en tout, selon une information du quotidien belge néerlandophone De Tijd, confirmée par Pfizer. Le premier site, dont la fermeture est prévue pour 2020, n'est autre que celui d'Havant, près de Portsmouth (Royaume-Uni). Pfizer, qui a dû s'expliquer sur ces réorganisations, a assuré que ces décisions n'avaient rien à voir avec le Brexit. Il a expliqué que les activités du site d'Havant, à savoir l'emballage et la distribution de médicaments, seraient transférées dans l'usine de Puurs, près d'Anvers (Belgique). Le site d'emballages de Puurs est l'un des plus grands sites de production de Pfizer et emploie à lui seul 1 950 personnes. Selon un porte-parole de Pfizer interrogé par De Tijd, ce site belge présenterait de plus grandes capacités de production et serait donc plus à même de soutenir les demandes du groupe. L'impact du déménagement des activités et de la fermeture du site d'Havant sur les 270 emplois concernés est encore incertain. Le second site concerné est celui de Park Royal, à Londres. Sa fermeture est prévue pour mai 2017. Hérité par Pfizer lors de son acquisition d'Hospira en septembre 2015 (CPH n°729), ce site emploie actuellement 100 personnes. L'usine, qui s'occupe de conditionner des médicaments liquides dans des ampoules, vendues ensuite aux hôpitaux, est considérée comme vétuste par Pfizer. « L'installation nécessiterait des travaux importants dans un avenir proche, alors que le bail arrive à sa fin », détaille le porte-parole. Plutôt que de le rénover, Pfizer préfère donc conserver un site de fabrication similaire dans le sud de Londres, sans préciser lequel. Certaines installations y seront transférées, mais l'on ne sait pas encore ce qu'il adviendra des 100 salariés. « Notre priorité à l'heure actuelle est de soutenir les collègues concernés et dans la mesure du possible de réduire les pertes d'emplois résultant de ces projets », a conclu la société.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles