Nous suivre Industrie Pharma

Médicaments : Première AMM pour BioAlliance Pharma

Sujets relatifs :

,
C'est une étape majeure que vient de franchir la société française BioAlliance Pharma, avec l'obtention de la première AMM pour un des médicaments issus de sa recherche. Les autorités européennes viennent de donner leur feu vert à la commercialisation de Loramyc (myconazole Lauriad).
Un médicament destiné au traitement des candidoses oropharyngées chez les patients immunodéprimés, ayant reçu un traitement par radiothérapie ou infectés par le virus du Sida. Ce comprimé gingival muco-adhésif, qui permet une libération précoce et prolongée de son principe actif de façon locale, est actuellement en phase III aux États-Unis pour la même indication. BioAlliance Pharma prévoit de lancer sa commercialisation « au minimum à la fin du premier trimestre 2007 en France, en 2008 en Europe, puis en 2009 aux États-Unis », a précisé Dominique Costantini, la présidente du directoire. Le marché de la candidose oropharyngée est estimé à 350 millions d'euros par le cabinet IMS Health dans les pays occidentaux, et selon cette même étude, la prise de part de marché du produit de BioAlliance devrait s'élever à 30 %. BioAlliance Pharma possède dans son pipeline deux autres produits qui devraient entrer en phase III d'ici à la fin 2006. En phase I/IIa entrant dans le traitement du cancer primitif du foie (hépatocarcinome), la doxorubicine Transdrug est classée médicament orphelin par l'EMEA et la FDA. La technologie nanoparticulaire Transdrug est conçue pour le ciblage intracellulaire, améliorant l'efficacité et la tolérance des médicaments. Si le médicament décroche une AMM, les ventes seraient conséquentes, affirme BioAlliance, car l'hépatocarcinome est le cinquième cancer dans le monde, avec chaque année environ 566 000 cas diagnostiqués. L'autre médicament du groupe, l'acyclovir Lauriad, est actuellement en phase I en Europe pour le traitement de l'herpès oral, lui aussi sous la forme de comprimé gingival muco-adhésif. Si pour l'instant la priorité de BioAlliance Pharma est le lancement commercial de Loramyc, via sa filiale Laboratoires BioAlliance Pharma créée en mai, la société entend se servir de sa spécialisation sur la pharmacorésistance aux traitements du cancer, du VIH, des maladies infectieuses et des maladies opportunistes invalidantes, pour signer des accord d'in-licensing.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles