Nous suivre Industrie Pharma

Médicaments : Guerbet réorganise sa production et veut doubler ses capacités en trois ans

Sujets relatifs :

,
Le groupe français Guerbet, l'un des premiers producteurs mondiaux de produits de contraste pour l'imagerie médicale, prévoit de doubler sa production d'ici à 2009 et ses ventes d'ici à 2011. Un objectif qui s'est traduit par le transfert de l'unité de chimie fine d'Aulnay-sous-Bois
(Seine-Saint-Denis) à Lanester (Morbihan) où sont déjà fabriqués les principes actifs iodés destinés à l'imagerie de rayons X. Cette centralisation permet à Guerbet d'ouvrir une nouvelle unité de production de solutions injectables de près de 1000 m2 sur son site pharmaceutique francilien, qui lui a coûté 12 millions d'euros. Il compte, à terme, internaliser la fabrication de ses produits à destination des États-Unis et du Japon. La capacité de l'unité pilote de R&D d'Aulnay-sous-Bois va également passer de 8 à 13 millions de doses par an début 2007. Quant à la production du Lipiodol (iode), elle sera doublée et également transférée à Marrans, en Charente-Maritime, où est assurée la fabrication du principe actif du Dotarem (acide gadotérique), destiné à l'Imagerie par résonance magnétique (IRM).
Guerbet lance également deux nouveaux produits sur le marché. Il a déposé un dossier d'AMM pour son nouveau produit de contraste Sinerem auprès des autorités européennes, qui devraient statuer sur ce médicament début 2008.
Sinerem est le premier produit de ciblage moléculaire et cellulaire spécifique à l'IRM pour le bilan d'extension tumorale dans la détection de ganglions métastasiques. Grâce à un marquage spécifique des macrophages, il permet de suivre en chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie l'évolution des cancers de la prostate, de la vessie et de l'utérus. Le marché potentiel de cette molécule est estimé à « 500000 doses par an, soit un objectif de 150 M€ de ventes en 2011 », selon le groupe. Objectif : quadrupler sa part de marché au Japon d'ici 2012 De plus, Guerbet vient de racheter les licences de fabrication et de commercialisation de ses produits de contraste à son partenaire distributeur Terumo au Japon. D'ici à 2012, il prévoit de quadrupler sa part de marché sur l'Archipel, qui s'élève actuellement à 2,5 %. Quant au Scanbag, une nouvelle poche souple avec un injecteur breveté, il peut contenir des solutions injectables pour produits de contraste. Le groupe envisage de rafler 50 % du marché des produits pour examens à rayons X, qui s'élève à
3,2 Mrds € .
Au premier semestre 2006, Guerbet a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 7,3 % à 144,2 M€ . En revanche, le résultat net recule de 18,4 %, en raison de l'inversion des résultats de change qui a entraîné une perte de 1,3 M€ . Si Guerbet est fortement implanté en Europe avec 25 % de part de marché, il enregistre une faible croissance de ses ventes en raison d'un contexte général de restriction des dépenses de santé. Mais le groupe réalise de fortes croissances: + 37 % en Asie, + 26 % en Amérique du Nord et enfin + 29 % en Amérique latine où il va également doubler ses capacités de production en deux ans. Les investissements industriels en 2007 atteindront entre 20 et 25 M€ , comme cette année. Ses principaux concurrents sur ce marché sont GE HealthCare, Bracco, Shering et Tyco.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles