Nous suivre Industrie Pharma

Médicament/USA : la FDA envisage des mesures pour limiter les importations parallèles canadiennes

Sujets relatifs :

,

La FDA (Food and Drug Administration) pourrait traquer à l'avenir les importations illégales de médicaments en provenance du Canada, où les prix pratiqués peuvent être jusqu'à 80 % inférieurs, selon un avis publié William Hubbard, un des commissaires de la FDA. Un arsenal juridique existe pour poursuivre les " parties impliquées dans ces importations ", notamment les distributeurs en gros et les pharmaciens, rappelle William Hubbard. Cette lettre répond aux questions d'un avocat travaillant pour un programme d'assurance maladie américain, s'inquiétant que les frontaliers du Canada s'y fournissent de plus en plus en médicaments, parfois avec la complicité de pharmaciens ou de médecins canadiens réécrivant leurs ordonnances. En théorie, rappelle la FDA, l'usage de médicaments en provenance de l'étranger est strictement limité aux cas de patients gravement atteints, auxquels un médecin américain a recommandé des produits introuvables aux Etats-Unis. Par ailleurs, certains américains commanderaient également leurs médicaments par l'intermédiaire de sites Internet canadiens. " Pour des raisons de santé publique, la FDA est très préoccupée par l'importation de médicaments sur ordonnance en provenance du Canada ", poursuit W. Hubbard. Les médicaments vendus hors des Etats-Unis étant différents, " fréquemment " fabriqués par d'autres firmes que celles reconnues par la FDA, leur qualité est incertaine et il n'y a pas de garantie absolue qu'ils soient sans danger pour les consommateurs américains, ajoute-t-il. Selon le Wall Street Journal, la FDA pourrait avec l'aide de l'industrie pharmaceutique lancer des poursuites contre tous ceux qui participent à cet approvisionnement illégal, ou qui ferment les yeux, comme les assureurs chargés du remboursement des soins. Cette lettre suit une annonce faite en janvier par GlaxoSmithKline (GSK) sur cette question. Le groupe avait alors avancé des arguments semblables à ceux mentionnés dans la lettre de William Hubbard. Le groupe avance notamment que les médicaments commandés en ligne au Canada par des américains présente des risques de contrefaçon, de mauvaise usage du médicament (en raison notamment des différences de langue sur la notice d'utilisation). GSK rappelle enfin que les patients bénéficiant de programmes d'accès aux soins (Together Rx, Orange Card), se voient accorder des prix " peu différents de ceux pratiqués par les sites canadiens, une fois ajoutés les frais de transport ".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles