Nous suivre Industrie Pharma

Médicament : Rimonabant ne serait pas remboursé en Allemagne

Sujets relatifs :

,
Un comité fédéral allemand vient de classer le médicament anti-obésité de Sanofi-Aventis, Acomplia (rimonabant) dans la catégorie des médicaments “de confort“, ce qui implique qu'il ne serait pas remboursé.
Le groupe juge cette décision « injustifiée » et « entend se défendre ». Si cette décision est ratifiée par le ministre de la Santé « Sanofi-Aventis entend faire appel devant la justice de la décision de refus de prise en charge ». Sanofi-Aventis regrette aussi que le comité fédéral allemand ne se soit, selon lui, intéressé « qu'aux rubriques de la notice du produit consacrées à l'obésité pour formuler ses recommandations », alors que l'Acomplia a « des effets positifs directs sur les taux d'hémoglobine glyquée, sur le cholestérol-HDL et sur les triglycérides ». Des effets « dûment pris en compte par l'EMEA », qui « confirment que les bénéfices d'Acomplia ne se limitent pas au seul traitement de l'obésité », insiste Sanofi-Aventis. En attendant a décision finale dans le Journal Officiel , l'Acomplia continue d'être remboursé en Allemagne pour les indications approuvées dans l'Union européenne. Sanofi-Aventis y a obtenu en juin une AMM pour ce blockbuster potentiel dont le chiffre d'affaires pourrait atteindre les 3 milliards de dollars annuels s'il reçoit également une autorisation de commercialisation aux États-Unis, attendue d'ici la fin 2006.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles