Nous suivre Industrie Pharma

Médicament : Première AMM aux Etats-Unis pour Ipsen

Sujets relatifs :

,
Ipsen vient de recevoir une homologation de la FDA pour Somatuline Depot (lanréotide), un traitement de l'acromégalie issu de sa propre R&D.
Son lancement est prévu d'ici à la fin de l'année. C'est une première AMM outre-Atlantique pour le groupe français, qui a confié la commercialisation de son produit à Tercica en juillet dernier (CPH n°349). Selon cet accord, Ipsen a acquis 25 % du capital de l'américain, tandis que les deux sociétés se sont réciproquement concédées des licences. Ainsi, Tercica va commercialiser Somatuline aux États-Unis et au Canada, tandis qu'Ipsen lancera Increlex (mécasermine), un traitement de l'insuffisance en facteur de croissance IGF-1, dans le monde entier, à l'exception de l'Amérique du Nord, du Japon, de Taiwan et des pays du Moyen-Orient. « Cette AMM offrira aux patients souffrant d'acromégalie une nouvelle solution thérapeutique à l'efficacité avérée et très facile d'utilisation ». Somatuline Depot – ou Somatuline Autogel en dehors des États-Unis – est un traitement à long terme des patients souffrant d'acromégalie pour lesquels la chirurgie ou la radiothérapie est inadéquate. Cette maladie rare provoque une surproduction d'hormone de croissance et une hypertrophie des mains, des pieds, de la tête et de certains organes. Vendu en seringue préremplie de 60, 90 et 120 mg, ce médicament utilise la technologie Depot, une formulation sans excipient qui permet une libération prolongée semi-solide du principe actif. Ce système de délivrance nécessite une seule injection par mois pour le patient contre deux ou trois auparavant. En 2006, Somatuline a enregistré des ventes de 92 M€, principalement dans les pays d'Europe de l'Ouest. Ipsen s'affirme dans les maladies endocriniennes rares « Avec Somatuline, Increlex, NutropinAq (somatropine) et son pipeline riche en produits de recherche, Ipsen conforte son engagement en endocrinologie au niveau mondial », s'est félicité Jean-Luc Bélingard, président d'Ipsen. Ces trois produits traitent des maladies endocriniennes rares, NutropinAq et Increlex ciblent les retards de croissance. Le premier est une hormone de croissance recombinante entrant dans le traitement du syndrome de Turner, caractérisé par la présence d'un seul chromosome sexuel. Le second est un facteur de croissance insulinomimétique recombinant d'origine humaine. Il est destiné au traitement à long terme des retards de croissance chez l'enfant et l'adolescent présentant un déficit primaire sévère en IGF-1 (IGFD primaire sévère). Ipsen, qui détient une licence sur ce produit pour dix ans, vient de recevoir une AMM pour Increlex en Europe (CPH °392). C.G.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles