Nous suivre Industrie Pharma

Médicament : Pfizer met un terme à deux contrats de licence signés par Pharmacia

Sujets relatifs :

,
Pfizer vient de mettre un terme à deux accords de codéveloppement signés par Pharmacia. Des contrats signés respectivement avec le britannique Celltech, portant sur le développement et la commercialisation de CDP 870, et le suisse Debiopharm, pour la commercialisation de Trelstar sur certains marchés.
Le britannique Celltech vient ainsi d'annoncer qu'il reprenait, auprès de Pfizer, l'intégralité des droits de développement et de commercialisation portant sur CDP 870, médicament candidat dans le traitement de la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde. Selon la société britannique, la rupture de la collaboration avec Pfizer est la conséquence du refus de Celltech de renégocier, à la demande du leader mondial, les termes du contrat initialement signé avec Pharmacia en mars 2001. Selon le Financial Times , Pfizer voulait réduire à entre 20 et 26 % la part des profits devant être versés à Celltech sur les ventes futures de CDP 870, contre 40 % initialement prévu par l'accord. Le premier laboratoire mondial avait également demandé à Celltech d'attendre les résultats de deux essais de phase III en cours dans le traitement de la maladie de Crohn pour en lancer un troisième dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Rappelons que le CDP 870 est un fragment d'anticorps dirigé contre le TNF- ?. De son côté, le suisse DebioPharm va reprendre les droits de commercialisation de Trelstar sur les marchés américain, mexicain et canadien. Ces droits portent sur les formes à libérations prolongées (une prise par mois et une prise par trimestre) de ce traitement du cancer de la prostate à base de pamoate de triptoreline, un agoniste de la LHRH (luteinizing hormone releasing hormone). La treptoreline est commercialisée en Europe sous la marque Decapeptyl. Trelstar Depot 3,75 mg (formulation une prise par mois) a été homologué par la FDA en juin 2000. La formulation une prise par trimestre, Trelstar LA 11,25 mg, a quant à elle été autorisée aux Etats-Unis l'an dernier. Suite à la rupture de ces accords, les deux ex-partenaires de Pfizer sont à la recherche d'un nouveau laboratoire qui prendrait sa succession. Et rapidement : Pfizer cessera de commercialiser Trelstar dès « le début de 2004 », selon Debiopharm. De son côté, Celltech doit limiter autant que possible le retard dans le développement de CDP-870 provoqué par le départ de Pfizer. Un produit qui pourrait concurrencer les blockbusters tels que Enbrel d'Agmen, Remicade de Johnson & Johnson ou Humira d'Abbott. Avec des ventes annuelles qui pourraient largement dépasser le milliard de dollars, selon les estimations de Celltech. Car outre la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn, Celltech compte profiter de sa liberté retrouvée pour étendre les champs d'indications de CDP 870 à d'autres pathologies, dont la spondylarthrite ankylosante, le psoriasis et l'arthrite associée au psoriasis. Dans le même temps, Celltech vient de nommer un nouveau directeur du développement en la personne de Grahaem Brown, qui a travaillé pendant plus de vingt ans dans le domaine du développement de substances thérapeutiques au sein de différents laboratoires comme GlaxoSmithKline, Novartis. Mais également Pharmacia et Pfizer.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles