Nous suivre Industrie Pharma

Médicament : Amgen attend deux AMM aux Etats-Unis en 2004

Sujets relatifs :

,
Amgen compte obtenir cette année deux importantes autorisations de mise sur le marché auprès de la FDA, selon son patron Kevin Sharer, qui a qualifié l'exercice 2003 d'année « exceptionnelle ». La première compagnie mondiale de biotechnologies prévoit en effet d'obtenir le feu vert de la FDA pour une extension des indications d'Enbrel (etanercept), dans le traitement du psoriasis, alors que ce produit est déjà indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et les rhumatismes psoriasiques. Il était tombé dans le giron d'Amgen suite au rachat d'Immunex en 2002. Rappelons qu'Enbrel est commercialisé en partenariat avec Wyeth. Autre AMM attendue, celle de cinacalcet, un traitement pour l'hyperparathyroïdisme, une maladie qui se traduit par une hypercalcémie entraînant une hypertension et une décalcification des os. « 2003 a été une année exceptionnelle pour Amgen », s'est réjouit Kevin Sharer en précisant qu'ils avaient obtenu les approbations mondiales de la part des organismes de régulation pour sept de leurs produits et procédés, renforcé l'équipe dirigeante et « r éussi face à une concurrence intense tant aux Etats-Unis qu'en Europe ». « Pour 2004, Amgen s'attend à engranger à nouveau des résultats solides puisque chacun des secteurs clé fait preuve d'une robustesse exemplaire », a-t-il ajouté. En 2003, Amgen a réalisé un chiffre d'affaires de 8,3 Mrds $, en hausse de plus de 51 %. Le résultat opérationnel s'établit quant à lui à un peu plus de 3 Mrds $, contre une perte opérationnelle de 784 M$ l'an passé. Le résultat net est en hausse de 52 %, à 5,5 Mrds $. L'un des traitements phares d'Amgen, Epogen (érythropoïétine- * ), anti-anémique destiné aux malades sous dialyse, a enregistré en 2003 des ventes de 2,4 Mrds $, en hausse de 8 %. L'autre traitement de l'anémie dans des cas de maladies rénales chroniques et des chimiothérapies, Aranesp (darbepoïétine- * ), a enregistré des ventes de 1,5 Mrd $ en 2003 contre 416 M$ en 2002. Les dépenses de recherche et développement ont atteint 1,6 Mrd $ l'an dernier contre 1,1 Mrd $ en 2002. Par ailleurs, le groupe a racheté en 2003 quelque 30 millions de ses actions, qui lui ont coûté 1,8 Mrd $.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles