Nous suivre Industrie Pharma

Medicago et Mitsubishi planchent sur une nouvelle production végétale

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire canadien et le groupe japonais ont conclu une entente de collaboration destinée à mettre au point une technologie de production végétale de protéines thérapeutiques de nouvelle génération. « Cette collaboration vise à évaluer le système de production végétale (Plant Factory System) de Mitsubishi Chemical Holdings Corporation, un système de culture en circuit fermé, pour la production de plants de Nicotiana Benthamiana à des fins de fabrication de protéines au moyen des technologies de Medicago », précise le laboratoire québécois. Medicago cherche avec ce projet à augmenter ses capacités de production, à réduire les coûts d'exploitation, et à développer de nouvelles applications. Mitsubishi estime de son côté que les deux technologies associées pourraient déboucher sur une « plateforme de production de protéines végétales de prochaine génération » avec « des perspectives uniques ». Cette collaboration exclusive est prévue pour une durée initiale d'un an. Selon Medicago, le système de Mitsubishi, utilisé pour la production de légumes, est un système hydroponique en circuit fermé alimenté en énergie par des panneaux solaires et des LED, et non dépendant des conditions météorologiques. « Ces caractéristiques uniques peuvent contribuer à créer des conditions étroitement contrôlées et à assurer une reproductibilité, principaux éléments permettant d'obtenir une production biopharmaceutique fiable dans différentes zones géographiques et conditions climatiques », ajoute le laboratoire. Spécialiste des vaccins à base de particules pseudo-virales (PPV) et de protéines thérapeutiques pour le traitement de maladies infectieuses, Medicago a choisi de privilégier les plantes pour la production de protéines, plutôt que de cultiver cellules, levures, bactéries ou œufs. Ce type de production serait particulièrement rentable et permettrait d'exprimer des protéines complexes à haut rendement. Le laboratoire dispose depuis 2005 d'une usine pilote à Québec (Canada), qui serait unique au monde, constituée de serres aux normes de confinement élevées et dans le respect des normes GMP, dotée d'une unité d'extraction et de purification. Sa filiale américaine produit des vaccins à base de plante dans son usine GMP dans le Research Triangle Park (RTP), en Caroline du Nord. Là encore, une serre ainsi qu'une unité d'extraction et de purification sont intégrées à cette usine qui a démarré l'été dernier et qui dispose de capacités de 10 millions de doses de vaccins contre la grippe pandémique par mois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles