Nous suivre Industrie Pharma

Mediator: 1 300 à 1 800 décès à long terme selon les experts

A.F. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

Selon un rapport d'experts du pôle santé du tribunal de grande instance de Paris, entre 1 300 et 1 800 décès à long terme liés à une pathologie cardiaque seraient imputables à ce médicament en France. Ce rapport avait été commandé par les juges en charge de l'affaire du Mediator en 2011. Les experts considèrent que le benfluorex, le principe actif du Mediator, est à l'origine du développement de valvulopathies et d'hypertension artérielle pulmonaire. « Pour les valvulopathies, les experts estiment les décès à court terme, donc à deux ans et demi, entre 220 et 300. Ils estiment les décès à long terme entre 1 300 et 1 800 et les hospitalisations pour insuffisance valvaire entre 3 100 et 4 200 », a précisé le parquet de Paris. Selon les laboratoires Servier, « ces conclusions n'apportent pas d'élément supplémentaire concernant le risque de valvulopathie lié à la prise du Mediator ». Le groupe ajoute qu'elles « ne remettent pas en cause le fait que les laboratoires Servier ont parfaitement tenu informé les autorités de santé tout au long de la vie du médicament ». Il a également assuré qu'il continuera à indemniser toutes les victimes des effets secondaires du Mediator.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles