Nous suivre Industrie Pharma

Médecine esthétique:Allergan augmente sa production d'acide hyaluronique en Haute-Savoie

Sujets relatifs :

,
Allergan, le fabricant américain du Botox, investit 16 millions d'euros sur son site de Pringy en Haute-Savoie et en fait son centre d'excellence mondial de production d'acide hyaluronique.
Allergan, le fabricant américain du Botox, investit 16 millions d'euros sur son site de Pringy en Haute-Savoie et en fait son centre d'excellence mondial de production d'acide hyaluronique. Cet investissement multiplie par cinq la capacité du site, qui fabriquera 13 millions de seringues par an. Notamment de Juvaderm (acide hyaluronique), un produit de comblement des rides du bas du visage, acquis en janvier 2007 (CPH n°358) lors du rachat du laboratoire français Cornéal, spécialisé dans les produits anti-âge. En un an, les ventes du produit ont triplé. Le site de Pringy, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 80 M? en 2007, devrait rapidement dépasser les 100 M?, selon David Pyott, président d'Allergan. D'ici à cinq ans, Allergan, qui anticipe une hausse de production de 60 % par rapport à 2007, prévoit de dépenser encore 10 M? à Pringy dans l'installation d'automates de contrôle et de recruter vingt collaborateurs pour étoffer sa R&D. Avec le Botox (à base d'acide botulique), qui lisse les rides du haut du visage, Allergan dispose d'une panoplie complète d'antirides pour le visage. Les ventes du Botox, son produit phare, ont atteint l'an dernier 1,2 Mrd $. En janvier, ce groupe américain tablait pour cette année sur des ventes aux alentours de 1,4 Mrd $. n J.B. Ipsen enregistre sa toxine botulique aux États-Unis La FDA vient d'accepter le dépôt de la demande d'AMM du produit de médecine esthétique Reloxin (acide botulique) d'Ipsen, laboratoire français en concurrence avec Allergan sur le marché de la médecine esthétique. Le Français a choisi Medicis comme partenaire commercial pour son produit aux États-Unis, au Canada et au Japon. Ipsen annoncait en mars dernier avoir déposé une nouvelle demande d'AMM, pour répondre au refus de la FDA d'accepter un premier dépôt en janvier. « Selon les termes de l'accord, Medicis versera à Ipsen environ 25 M$ (15,9 M€) liés à cette annonce. Dès l'obtention de l'AMM par la FDA, Medicis versera un paiement additionnel de 75 M$ à Ipsen et commercialisera le Reloxin aux États-Unis », indiquent les laboratoires. Ils ont renoncé en revanche à trouver un accord en Europe.? J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles