Nous suivre Industrie Pharma

Mayne rachète l'allemand Wasserburger

Sujets relatifs :

,
Le groupe pharmaceutique australien Mayne démarre l'année 2004 sur les chapeaux de roue avec deux acquisitions d'importance, celles de l'allemand Wasserburger et de la gamme de produits multivitaminés d'aaiPharma, ainsi que la signature d'un accord commercial majeur avec Ivax concernant Paxene.
Mayne vient ainsi de finaliser l'acquisition de Wasserburger Arzneimittelwerk Dr Madaus auprès de Madaus AG. Le montant de la transaction s'élève à 25 millions d'euros, dont 15 millions d'euros de reprise de dette. Située à Wasserburg, en Allemagne, la société emploie 200 personnes et est spécialisée dans la production à façon de produits pharmaceutiques injectables. Le groupe renforce ainsi ses capacités de production européennes, certifiées par la FDA et l'EMEA. Cette opération s'intègre dans la stratégie de croissance internationale du groupe. Commercialement présent sur tous les continents, Mayne possède à présent trois unités de production réparties en Europe (à Wasserburg), en Amérique (à Aguadilla, Porto Rico, pour les formes injectables à l'exception des anticancéreux) et dans la région Asie-Pacifique (à Mulgrave, Australie, pour les anticancéreux). Ces deux autres unités font actuellement l'objet d'un investissement de 35,7 millions d'euros destiné à accroître leurs capacités de production, tandis que le doublement de celles de Wasserburg devrait être finalisé au mois d'août. La reprise de la société allemande « génèrera un Ebita (revenus avant intérêts, taxes et amortissements) de 2 millions d'euros dès 2005, et jusqu'à 8 millions d'euros en 2007, créant un retour sur investissement d'environ 13 % cette année-là, assure Stuart James, directeur général de Mayne. Si nous avions décidé de construire une nouvelle unité de production, cela aurait coûté presque deux fois plus et aurait pris deux à trois ans avant d'envisager une production commerciale. Et ce dans le meilleur des cas ! ». Par ailleurs, l'Australien vient d'acquérir la gamme de produits multivitaminés injectables (MVI) d'aaiPharma pour 89,1 M$ (75 millions d'euros), dont 2 à 3 M$ seront consacrés à l'installation d'une ligne de remplissage dédiée dans l'usine de Porto Rico. Selon les données d'IMS, les produits multivitaminés injectables de Mayne couvrent environ 70 % des parts du marché américain, estimé à 50 M$ (42 millions d'euros). « Nous pensons générer un Ebita de 11 M$ (9,3 ME) sur un CA d'environ 35 M$ (29,5 millions d'euros) en 2005 », a déclaré James Stuart. La gamme MVI est destinée aux patients sous nutrition parentérale complète. Elle inclut notamment une nouvelle formulation sans vitamine K qui vient d'obtenir l'homologation américaine ainsi que le statut de médicament orphelin. Mayne a payé 5 M$ (4,2 millions d'euros) supplémentaires à aaiPharma afin d'en obtenir les droits de commercialisation aux Etats-Unis. Ces produits "No K" s'adressent à environ 40 000 patients américains par an sous traitement antithrombotique. Europe : Mayne lance un générique du Taxol Dernière opération en date : Mayne vient de lancer Paxene (paclitaxel injectable), générique du Taxol de BMS, dans toute l'Union européenne à l'exception de l'Espagne, du Danemark, de l'Autriche et de la Grèce. L'Australien avait signé un accord avec Ivax en février dernier pour la production, la commercialisation et la distribution européenne de ce traitement du cancer métastatique du sein et de l'ovaire. Mayne devient ainsi le seul fournisseur d'une version générique de cet anticancéreux sur le continent. Une situation qui devrait durer six à neuf mois, avant l'arrivée d'autres génériqueurs sur le marché, selon la compagnie. L'Australien, qui détient maintenant les droits de production et de vente du paclitaxel dans la région Asie-Pacifique, en Amérique du Nord et en Europe, devient aussi le seul autre acteur à posséder des capacités mondiales d'approvisionnement en paclitaxel, aux côtés de BMS. Mayne avait récemment annoncé l'homologation par les autorités européennes de l'unité de production de paclitaxel de Boulder (Colorado), acquise en août dernier pour 71,7 M$ auprès de NaPro BioTherapeutics. Taxol de BMS représente un CA de 450 M$ (380 millions d'euros) en Europe et Mayne s'attend à des ventes de 67 M$ (57 millions d'euros) en 2005 pour l'Europe et les Etats-Unis.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles