Nous suivre Industrie Pharma

Matrix prend le nom de Mylan

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

C'est la fin de l'intégration (CPH n°382). Quatre ans après l'acquisition de 71,5 % pour près de 5 milliards d'euros du capital du spécialiste indien des ingrédients pharmaceutiques actifs (API), le génériqueur américain le renomme sous son nom. La marque Matrix s'effacera donc pour prendre le nom de Mylan. Le laboratoire américain justifie cette décision par l'entrée imminente, dans les 12 prochains mois, de ses premiers médicaments de prescription sur le prometteur et déjà vaste marché pharmaceutique indien. En quatre ans, Mylan a aussi largement contribué au développement de Matrix, avec des effectifs passés de 3 800 à 8 500 employés, dont 7 000 en Inde. C'est presque la moitié des effectifs mondiaux de Mylan (17 000 salariés au total), qui a généré des ventes de 5,5 Mrds $ l'an dernier. Que ce soit en Inde ou sur les marchés internationaux, la seule exception concernera les anti-rétroviraux de Matrix qui continueront d'être distribués sous le nom de la marque indienne via les alliances avec d'autres partenaires et les réseaux des ONG humanitaires. En dehors des anti-rétroviraux, Matrix est positionné dans les anti-asthmatiques, les anti-fongiques, les anti-bactériens, les anti-douleurs, et aussi dans les maladies cardiovasculaires, le système nerveux central, ou la gastro-entérologie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles