Nous suivre Industrie Pharma

Matériel médical/Aguettant, Biodôme et Stedim : les fournisseurs de l'industrie pharmaceutiques ont le vent en poupe

Sujets relatifs :

,

Les laboratoires Aguettant ont retrouvé un niveau de profitabilité positif. Leur chiffre d'affaires pour l'exercice clos en mars s'élève à 505 MF, en hausse de 10 %, avec un bénéfice net qui devrait également connaître une forte croissance. En 1998, le résultat net s'était établi à 7,8 MF contre une perte de 9 MF en 1996-97. Le groupe s'était, à cette époque, engagé dans des recherches sur une trithérapie contre le sida en collaboration avec les laboratoires Pierre Fabre, qui n'avaient pas débouché. A la même époque avait lieu une baisse importante des prix hospitaliers, obligeant Aguettant à se restructurer (suppression d'une vingtaine d'emplois et vente de l'activité de contenants souples Sippex). Depuis, le groupe a breveté une pompe chronobiologique, Mélodie. Ce procédé, vendu à 300 exemplaires l'an dernier, commence à être écoulé en Italie, Allemagne et Angleterre. Aguettant a, en outre, créé une filiale avec l'américain Becton Dickinson, pour lequel il assurera sur le marché européen le remplissage avec des solutés génériques de seringues fabriquées aux Etats-Unis. Ce système, qui représente une nouvelle méthode de rinçage des cathéters, sera exclusivement distribué par Aguettant dans les hôpitaux français. Biodôme, de son côté, vit une année décisive. Après l'augmentation de 6 % de son chiffre d'affaires en 1998 à 64,7 MF, la société auvergnate, cotée au nouveau marché depuis bientôt un an, table sur une hausse importante de ses ventes et de son bénéfice net cette année. Spécialisé dans le matériel médical et distributeur en France des hémodialyseurs du japonais Nipro, Biodôme bénéficie du succès de Bio-Set, sa gamme de bouchons en plastique avec injecteurs incorporés destinés à équiper des flacons de médicaments ou des poches de perfusion. Le léger retard sur les prévisions de ventes de sa gamme (3,5 MF de CA l'an dernier) devrait être compensé avant la fin de 1999. La société mise cette année sur une série de contrats commerciaux sur cette gamme, qui viendront compléter celui conclu avec Hoechst Marion Roussel pour son antibiotique Clarofan. Aux Etats-Unis où Biodôme a renforcé sa filiale (deux permanents), le groupe auvergnat vient de signer un contrat avec un laboratoire américain auquel il livrera le Bio-Set au niveau mondial. Cette extension géographique n'est pas du goût de son concurrent Becton Dickinson, en litige sur certains brevets. Du côté de l'Asie, Biodôme vient de choisir un distributeur exclusif au Japon où il est autorisé à distribuer sa gamme. L'année 1999 pourrait effacer les répercussions des différentes dépenses -dépôts de dossiers, frais de brevets, dépenses liées à la cotation en Bourse...-, qui avaient entraîné l'année dernière la chute du bénéfice net (0,5 MF contre 1,1 MF en 1997) et du résultat d'exploitation (- 0,6 MF). Stedim, le fabricant de poches plastiques pour l'industrie pharmaceutique, espère lui aussi rebondir en 1999. En 1998, son bénéfice net a chuté de 66 % à 5,8 MF pour un chiffre d'affaires en légère progression de 4 % à 136 MF. La société entend bien retrouver une marge nette supérieure à 10 %, pour faire oublier les 4 % de 1998 non représentatifs de la croissance depuis quelques années (10,7 % en moyenne sur la période 1993-98). La société a connu quelques à-coups, malgré sa confiance dans un marché mondial au fort potentiel (5-6 Mrds F). Deux événements ont pesé sur l'exercice : l'arrêt des commandes de poches de congélation de plasma par Bayer Pharma après une enquête de la FDA jugeant le processus non conformes aux normes de sécurité et la perte du contrat avec le groupe Serono -dans le secteur des biotechnologies- suite à la fermeture du site américain. Les biotechnologies devraient devenir source de profit opérationnel cette année. Par ailleurs, Stedim a l'intention d'étendre son offre avec autour des poches plastiques des conteneurs, tubulures et des filtres. Pour réaliser cette extension, le groupe compte développer des joint-ventures, accords commerciaux et même des acquisitions en raison d'une situation nette favorable. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles