Nous suivre Industrie Pharma

Marché pharmaceutique : Les marchés historiques challengés par les« pharmergents »

Sujets relatifs :

,
Marché pharmaceutique : Les marchés historiques challengés par les« pharmergents »

Avec une croissance de 4,8 % en un an, le marché pharmaceutique mondial a affiché sa plus petite progression en plus de dix ans.
Avec une croissance de 4,8 % en un an, le marché pharmaceutique mondial a affiché sa plus petite progression en plus de dix ans. Atteignant 773 milliards de dollars (554 Mrds €), contre 712 Mrds $ l'an dernier, les ventes de médicament devraient même chuter à 755 Mrds $ cette année avant un rebond à 790 Mrds $ en 2010, selon les prévisions de IMS Health. Des variations dues notamment aux effets de change et à la faiblesse du dollar. Mais, loin des seuls effets mécaniques monétaires, les variations du chiffre d'affaires mondial de la pharmacie tendent à soutenir la thèse d'une « décélération » du marché, ajoute IMS Health. Entre médicaments génériques, faiblesse de l'innovation, multiplication des marchés de niche moins lucratifs car moins vastes, et pressions des politiques de santé publique, le marché du médicament ne souffre pas de maux nouveaux, mais la tendance s'accentue. Les marchés pour l'heure encore leaders sont les premiers touchés. Numéro 1 mondial indétrônable, celui des États-Unis n'a affiché que 1,9 % de croissance l'an dernier et les perspectives évoquent une décroissance dès 2009 (entre 1 et 2 %). En moins de dix ans, les États-Unis ont vu leur part du marché mondial fondre de 50 à 38 %. Le Japon, 2e marché mondial, affiche 1 % de croissance et continue de ralentir. Les leaders européens, s'ils ont moins faibli en termes de croissance (4,1 %), ont aussi marqué le pas. La France, elle, n'a pas décollé en 2008, avec une croissance de 0,3 % (20,8 Mrds $). À l'opposé, et même s'ils ont affiché une croissance légèrement inférieure aux prévisions et à celle de 2008, les marchés émergents leaders ont poursuivi leur marche en avant avec 13,9 % d'accroissement de leurs ventes. La Chine bientôt n° 3 mondial Surnommés désormais les « pharmergents », la Chine, le Brésil, l'Inde, le Mexique, la Corée du Sud, la Turquie et la Russie augmentent la pression sur les leaders historiques, dopés par l'élévation de leur niveau de vie et l'amélioration de leurs couvertures nationales de santé. D'ici à quatre ans, la Chine devrait même truster la place de numéro 3 mondial, devant l'Allemagne et la France. En 2008, elle pointait au 5e rang mondial quand elle n'était que 10e en 2003 ! Le Venezuela pourrait flirter avec le top 10 dès 2012 grâce à sa « très large population et sa volonté d'une meilleure couverture santé » explique Corinne Ségalen, présidente d'IMS France. Ces « pharmergents » devraient contribuer à hauteur de 51 % de la croissance mondiale dès cette année, contre 16 % seulement en 2006. À titre de comparaison, la contribution américaine de la croissance du marché mondial était de 52 % en 2006 et deviendrait négative cette année (-19 %). Du côté des brevets, IMS Health prévoit que l'équivalent d'un chiffre d'affaires de 135 Mrds $ tombera dans le domaine public et donc sous la coupe des génériques entre 2009 et 2013. Avec un pic de 43 Mrds $ en 2011. Si Claude Le Pen, professeur à l'université Paris-Dauphine et spécialiste du secteur, évoque la « fin de l'âge d'or de la pharmacie », il insiste sur le « décalage de vingt ans entre les laboratoires traditionnels et les génériqueurs ». Comme la big pharma, les génériqueurs seront aussi confrontés par ricochet à la fin du modèle des blockbusters. D'où la nécessité pour eux de ne pas attendre pour se convertir, notamment dans les biosimilaires, ou pour « faire de la R&D », ajoute Claude Le Pen. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles