Nous suivre Industrie Pharma

Marché français en récession, exportations en hausse

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Les entreprises du médicament (Leem) ont profité de la publication de leur bilan économique de l'année 2012 pour tirer la sonnette d'alarme. Après deux années de quasi-stagnation, le marché français est entré en récession cette année. Les ventes générées dans l'Hexagone se sont élevées à 27 milliards d'euros (-2%). La croissance a surtout été impactée par le marché de l'officine (-2,3% à 21,1 Mrds €). Le marché hospitalier est, lui, resté stable et s'établi à 5,9 Mrds €. « Ce recul est essentiellement imputable à l'ampleur des mesures de régulation mises en place, ces dernières années, par les pouvoirs publics : baisses de prix, essor des génériques, référentiels de bon usage et Capi, durcissement des critères d'évaluation du médicament, encadrement des prescriptions hospitalières... », déplore le Leem. De même, selon les industriels du médicament, la généralisation en avril 2012 du dispositif « tiers-payant contre génériques » aurait fortement contribué à la chute des ventes (- 806 M€ de chiffre d'affaires sur les médicaments princeps concernés, pour 297 M€ d'économies pour la Sécurité sociale). En revanche, le chiffre d'affaires à l'exportation a repris du poil de la bête l'an dernier. Alors qu'il affichait un repli de 8,7% en 2011, il a bondi de 14,8% en 2012, à 25,29 Mrds €. Ce qui a permis de maintenir une croissance positive du chiffre d'affaires total (ventes en France et à l'export) qui s'élève à 52,29 Mrds € (+ 5,5%). « Ces bons résultats sont notamment liés au choix de la France par les groupes pharmaceutiques mondiaux pour y produire leurs médicaments, dans un contexte de renforcement de l'attractivité du territoire jusqu'à 2011 », explique le Leem. Cependant, il ajoute que « ces atouts sont fragiles dans un contexte de concurrence entre Etats pour la localisation de la recherche et de la production de médicaments ». Si la croissance des exportations devrait rester positive cette année, elle perdra tout de même de la vitesse et devrait avoisiner les 2 %. De son côté, le chiffre d'affaires en France devrait encore décliner de 1,9 %. Autre sujet d'inquiétude du Leem : la rentabilité des entreprises du médicament en France qui est généralement inférieure aux autres pays occidentaux. Elle serait essentiellement impactée par le paiement de taxes qui ont représenté 4,2 % du chiffre d'affaires en 2012 et devraient encore augmenter cette année. « Ce phénomène n'incite pas les groupes mondiaux à investir en France, et justifie l'effort d'attractivité engagé par l'Etat au travers du crédit impôt recherche. Ce dispositif phare de la compétitivité française est toutefois insuffisant pour palier le défaut d'attractivité fiscale du pays », avertit le Leem.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Le gouvernement philippin a annoncé, le 1er mars, son intention d'engager des poursuites contre des responsables de Sanofi Pasteur pour « négligence grave ayant entraîné la mort » concernant le[…]

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles