Nous suivre Industrie Pharma

Maladies rares : Biovitrum et Swedish Orphan joignent leurs forces

Sujets relatifs :

,
Biovitrum vient de finaliser l'acquisition de Swedish Orphan International pour un montant de 3,5 milliards de couronnes suédoises SEK (341 M€), en numéraire et reprise de dette.
Biovitrum vient de finaliser l'acquisition de Swedish Orphan International pour un montant de 3,5 milliards de couronnes suédoises SEK (341 M€), en numéraire et reprise de dette. Une nouvelle entité naît ainsi. Dénommée Swedish Orphan Biovitrum, elle a pour mission de développer des médicaments orphelins et des produits de niche pour les patients atteints de maladies rares. Swedish Orphan Biovitrum dispose d'un réseau commercial en Europe et d'une présence émergente en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande, d'un pipeline d'une soixantaine de produits, d'environ 500 employés et de capacités de production. Créant ainsi un géant suédois dans le domaine des maladies rares. Parmi les développements les plus avancés, la nouvelle entité a deux composés en phase III et six en phase II. Les ventes pro-forma 2009 sont estimés à 2 Mrds SEK. « Elles devraient atteindre 5 Mrds SEK d'ici à 2015 », indiquent les groupes qui misent sur un taux de croissance de 13 à 15 % sur 2010 et 2011 et de 20 % par la suite. Cette transaction est l'aboutissement de la stratégie de Biovitrum visant à s'orienter vers les spécialités pharmaceutiques et les maladies rares. En 2008, le groupe avait orienté sa R&D sur six projets de niche. En décembre 2008, Biovitrum avait acquis auprès d'Amgen les produits Kepivance (palifermine), dans le traitement de la mucosite buccale, et Stemgen (ancestim), utilisé pour améliorer la croissance de cellules souches périphériques dans le cadre de greffe, ainsi qu'une licence mondiale exclusive pour Kineret (anakinra), dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (CPH n°437). J.B.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles