Nous suivre Industrie Pharma

Maladie de Parkinson : collaboration à 400 M$ entre AstraZeneca et Takeda

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

AstraZeneca et Takeda ont signé une collaboration afin de développer et commercialiser conjointement le MEDI1341, un anticorps ciblant l'alpha-synucléine et en cours de développement dans le traitement de la maladie de Parkinson. Selon l'accord, le Britannique conduira la phase I de développement du candidat-médicament, et le laboratoire japonais mènera à bien la suite des activités cliniques. Les deux sociétés partageront équitablement les futurs coûts de développement et de commercialisation, ainsi que les revenus qui en découleront. Takeda versera plus de 400 millions de dollars (335 M€) à AstraZeneca, une somme qui inclut un paiement initial en 2017, puis des paiements additionnels en fonction des étapes de développement et des royalties sur les ventes. Pour les deux géants pharmaceutiques, l'enjeu est de taille : « Aujourd'hui, il n'existe pas de médicaments capables de retarder ou d'arrêter la dégénérescence de la maladie de Parkinson, donc cela demeure une large aire thérapeutique aux besoins médicaux insatisfaits », a souligné Mene Pangalos, vice-président exécutif de la division Innovative Medicines et Early Development d'AstraZeneca. « En combinant notre expertise scientifique et en partageant les risques et les coûts de développement, nous espérons accélérer l'avancement de MEDI1341, une approche prometteuse pour le traitement des personnes atteintes de la maladie de Parkinson partout dans le monde », a-t-il ajouté. Ciblant l'alpha-synucléine qui s'agrège dans le cerveau des malades de Parkinson et perturbe le fonctionnement des neurones à dopamine, le MEDI1341 devrait rentrer en essai clinique de phase I en fin d'année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Aux États-Unis, le Cyltezo (adalimumab-adbm) de Boehringer Ingelheim pourra désormais se substituer à l’Humira (adalimumab). La FDA vient d’accorder le statut de biosimilaire interchangeable au composé du[…]

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Thérapie génique : Takeda signe un partenariat avec Selecta Biosciences

Plus d'articles