Nous suivre Industrie Pharma

Lyophilisation/Lyofal veut doubler ses capacités de production de médicaments

Sujets relatifs :

,

Afin de répondre aux besoins croissants du secteur des vaccins et des médicaments génériques en termes de capacités de production de formes injectables stériles, Lyofal, société spécialisée dans la lyophilisation basée à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), a annoncé son intention de développer son activité dans le secteur de la pharmacie en doublant ses capacités de lyophilisation de médicaments. A cette fin, les laboratoires Lyopharm, division de Lyofal dédiée à l'industrie pharmaceutique, prévoient la construction en plusieurs tranches d'un nouvel atelier, d'une superficie de 1 000 à 1 500 m2 pour la production de lots cliniques de médicaments injectables lyophilisés dans un premier temps, puis la production en quantités industrielles. Afin de financer ce projet, Lyofal, présente dans le domaine de la lyophilisation depuis plus de quinze ans, est actuellement à la recherche de partenaires financiers pour concrétiser ce projet de construction. Lyofal est déjà propriétaire d'un terrain permettant de doubler la surface d'exploitation de l'usine, ainsi que d'un savoir-faire et d'un personnel de production et d'encadrement formé à cette activité très spécifique. La création de ce nouvel atelier pourrait conduire la société à créer une dizaine de postes supplémentaires, alors qu'elle emploie actuellement une trentaine de personnes. Lyofal finalise actuellement les études concernant ce nouvel atelier et prévoit un démarrage des travaux de construction en 2004 ou 2005, selon Jean-Luc Allemand, président et fondateur de Lyofal. La société prévoit d'ores et déjà de déposer un nouveau dossier de demande d'agrément auprès de l'Agence française du médicament et de la FDA. Lyofal, également présente dans les secteurs de la cosmétique, et de la nutrition, dispose d'ores et déjà d'une surface de production de 2 500 m2, dont 1 000 m2 de salles blanches (classes D et C, dont 60 m2 en flux laminaire). La surface évaporatoire des lyophilisateurs (présentant une capacité de piégeage de 10 à 500 kg par lyophilisateur, dont trois stérilisables à la vapeur), dont dispose la compagnie s'élève à plus de 120 m2. En termes de préparation et de conditionnement, Lyofal détient également des cuves de mélanges (dont la capacité varie de 10 à 2 500 litres), des remplisseurs de flacons, des sertiseuses et des mireuses, ainsi que des broyeurs, des machines à conditionner sous vide et une blistereuse. Ces installations ont obtenu fin 2002 l'agrément de l'Agence française du médicament pour la production de lots cliniques, en attendant une certification pour la production de quantités industrielles. Dans le secteur de la pharmacie et des biotechnologies, Lyofal assure la mise au point de nouveaux produits, à travers la réalisation d'essais pilotes pour la préparation à la lyophilisation ainsi que la production industrielle en vrac ou en flacon, dans un environnement stérile. Lyofal a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros, en progression de 20 %. Selon Jean-Luc Allemand, cette forte progression de l'activité est attribuable à l'arrivée de nouveaux clients de l'industrie pharmaceutique, mais également de la part plus importante des commandes provenant de ce secteur, à plus forte valeur ajoutée. Lyofal tire actuellement de plus de 50 % de son chiffre d'affaires de clients de l'industrie pharmaceutique, 20 à 30 % de ceux de l'industrie de la beauté-cosmétique et le restant des industriels de la nutrition et de l'agroalimentaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles