Nous suivre Industrie Pharma

LyonBioTech labellise son projet d'IRT

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Lyonbiopôle annonce la labellisation de son projet d'IRT (Institut de recherche technologique) infectiologie présenté il y a quelques semaines en association avec l'Institut Pasteur de Paris (CPH n°536). Le dossier final a été remis à l'ANR en charge de l'appel le 18 février dernier. Baptisé LyonBioTech, cet IRT est basé sur « une approche intégrée et interdisciplinaire de la R&D au service de l'innovation en infectiologie en faveur des patients ». Reposant sur un partenariat public- privé, LyonBioTech associe des groupes internationaux comme Sanofi-Aventis ou l'Institut Mérieux, des organismes de recherche tels que l'Institut Pasteur, l'Inserm, le CNRS et des PME lyonnaises. Il représenterait une enveloppe estimée à 700 millions d'euros sur une période de neuf ans. Si l'IRT était retenu par l'ANR, l'objectif sur dix ans serait de réunir un millier de chercheurs, de créer 3 500 postes et de générer 40 M€ de revenus annuels. Il serait concentré sur un site principal à Lyon de 40 000 m2. 60 projets de R&D devraient être lancés les trois premières années. Ils représentent un investissement de 165 M€ de la part des acteurs privés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles