Nous suivre Industrie Pharma

Lyonbiopôle étend sa couverture géographique et thématique

À mi-parcours de sa feuille de route stratégique 3.0, le pôle de compétitivité de la région Auvergne-Rhône-Alpes dresse un bilan positif. Lyonbiopôle poursuit son ouverture à l'international et vers de nouvelles thématiques autour de la santé.

« La plus grande délégation régionale française », c'est ainsi que Lyonbiopôle qualifie l'accompagnement d'acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes à BIO International Con-vention 2016. L'événement qui s'est tenu à San Francisco, début juin 2016, a attiré près de 16 000 participants venant de 76 pays. Parmi eux, une quarantaine d'acteurs français dont 23 PME et deux centres de compétences présents sur le stand de Lyonbiopôle. « Grâce au soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, des métropoles de Lyon et Grenoble et de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne, Lyonbiopôle accompagne sur BIO depuis près de 10 ans maintenant les acteurs régionaux de l'innovation en santé en leur offrant un soutien financier ainsi qu'un accompagnement 360 degrés pour faciliter les contacts et accroître leur visibilité sur l'événement mondial des biotech », cite le pôle de compétitivité créé en 2005. Cet accompagnement s'inscrit dans la feuille de route stratégique 3.0 du pôle de compétitivité. Lyonbiopôle a fait un bilan à mi-parcours au début de l'été. « Après trois ans de déploiement de sa nouvelle feuille de route stratégique, Lyonbiopôle poursuit son développement en France mais aussi à l'international », note l'organisme. Florence Agostino-Etchetto, directrice générale de Lyonbiopôle ajoute : « Nous poursuivons l'accompagnement à l'internationalisation des entreprises et de leurs projets. Nous commençons également à développer un réseau d'investisseurs internationaux. Nous avons mené des premières prises de contacts aux États-Unis et au Royaume-Uni, en début d'année ». Le pôle de compétitivité a également mis le cap vers le Japon en fin d'année 2015. Des journées ont été organisées en France afin de mettre en relation des PME de Lyonbiopôle avec des grands groupes japonais. Et 6 sociétés ont été accompagnées sur le salon Bio Japan en octobre 2015.

L'accompagnement des PME est un des axes clés du développement de Lyonbiopôle qui compte chaque année plus de sociétés dans ses rangs. De 6 membres fondateurs en 2005, ils étaient 123 adhérents, fin 2012, et 190, fin 2015. Parmi ses membres, le nombre de PME a pris de l'importance. Ainsi, elles sont passées de 96, fin 2012, à 157, fin 2015. « Notre ambition en termes de poursuite de croissance de la communauté des PME se matérialise un peu plus chaque année. Nous avons la chance d'avoir un réseau en croissance avec de nouvelles entreprises qui rejoignent le réseau mais aussi des créations d'entreprises », observe Florence Agostino-Etchetto. Une tendance qui illustre l'objectif de constituer un terreau d'innovation dans la région.

La croissance du nombre de PME repose également sur les différents évènements organisés par le pôle. « Rendez-vous d'animation économique, ateliers financements Europe ou Internationaux, événements Investissements Privés, rencontres grands groupes/PME, ateliers scientifiques et technologiques... près de 50 manifestations annuelles, à l'initiative du pôle, ont été mises en oeuvre, ces trois dernières années, et plus de 300 rendez-vous avec les PME ont été effectués durant la seule année 2015 », indique Lyonbiopôle. Parmi les accompagnements dédiés aux PME, un axe a été développé autour du financement. « Signe de cette mouvance, les IPO et levées de fonds des membres du pôle se sont accélérées, ces 3 dernières années (passant de 9 en 2012 à 17 en 2015), et sur le seul premier semestre 2016, 7 levées de fonds ont été enregistrées pour 118 M€ », précise le pôle. Florence Agostino-Etchetto renchérit : « Ces entrées en Bourse, les levées de fonds témoignent de la maturité grandissante de notre réseau. Cela nous incite à réfléchir à la façon d'accompagner ce réseau tout en continuant d'accompagner les plus jeunes entreprises ».

 

Un rapprochement avec les infrastructures auvergnates

 

Autre évolution mise en oeuvre avec la nouvelle feuille de route : l'élargissement à de nouvelles thématiques santé. Le pôle s'est ainsi ouvert à des sujets comme l'impression 3D ou le digital. Créé autour de la métropole lyonnaise avec pour objet l'infectiologie, le pôle s'est d'abord étendu à la totalité de la région Rhône-Alpes en incluant des thématiques développées par d'autres centres. Par exemple, les dispositifs médicaux autour de Grenoble. Avec l'évolution des régions, le pôle se rapproche des infrastructures en Auvergne. « Nous sommes toujours dans cette idée de poursuivre l'ouverture thématique et de continuer à faire vivre le réseau. La nouvelle région va nous ouvrir des perspectives de nouveaux adhérents sur des thèmes que nous avions identifiés », indique Florence Agostino-Etchetto. Elle cite « un partenariat fort avec CENS sur le thème de la nutrition » mais aussi des échanges avec le cluster Nutravita afin de « travailler ensemble pour renforcer cet axe nutrition santé ». « Ce thème de la nutrition santé, nous l'avons identifié depuis 2 à 3 ans. Nous avons organisé à plusieurs reprises des ateliers scientifiques et des workshops. Une thématique que nous portons fortement est celle du microbiote par exemple », ajoute Florence Agostino-Etchetto. Ces discussions sont une première étape alors que le pôle rhône-alpin prépare un dossier pour un élargissement de son périmètre géographique. « Il n'y a pas de procédure automatique liée à la fusion des régions », rappelle la directrice générale.

Le pôle poursuit également son accompagnement des projets de R&D santé. En 3 ans, Lyonbiopôle a labellisé 60 projets représentant un investissement total de 235 M€. Pour l'accueil des projets, Lyonbiopôle a consolidé son offre avec des laboratoires P2 et P3 de son centre d'innovation et sa plateforme de bioproduction Accinov. « Nous constatons une bonne appropriation des outils. Un certain nombre de projets qui ont été hébergés pendant 3 à 5 ans vont maintenant avoir leur propre site pour poursuivre leur développement. De même, une start-up est née du laboratoire Inserm hébergé par Accinov. Enyo Pharma s'installe aujourd'hui au centre d'Innovation », note Florence Agostino-Etchetto. La plateforme de biotechnologie héberge au total 15 PME.

Après ce bilan à mi-parcours, le pôle de compétitivité de la région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté ses perspectives à l'horizon 2025. Quatre grands axes seront poursuivis : l'accélération du soutien aux PME et à l'innovation ; le maintien de l'excellence, notamment dans le domaine scientifique ; l'extension du réseau et l'ouverture à de nouveaux acteurs et thématiques et enfin, l'évolution du modèle économique.

ACCINOV ACCUEILLE MAAT PHARMA

C'est au sein de la plateforme de bioproduction Accinov que Maat Pharma va produire ses lots cliniques d'un médicament. Les deux partenaires ont signé un contrat de collaboration en avril 2016. Il concerne la mise en place d'une plateforme GMP pour la fabrication de lots cliniques de candidats médicaments de la start-up. L'accord porte sur une solution de microbiothérapie autologue pour traiter les dysbioses des patients hospitalisés. « Ces déséquilibres du microbiote intestinal, consécutifs à certains traitements lourds, ont notamment pour conséquence l'émergence d'infections opportunistes ou de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques », indique Maat Pharma qui entend traiter ces déséquilibres de « manière sûre et standardisée ». Accinov sera en charge de la fabrication en collaboration avec les équipes production et contrôle qualité de Maat Pharma. La société hébergée depuis sa création en 2015 au sein d'Accinov poursuit ainsi son développement dans l'écosystème de Lyonbiopôle. Pour cette production, la plateforme de bioproduction a obtenu « fin 2015, les autorisations réglementaires nécessaires auprès de l'ANSM pour fabriquer sur son site le médicament de MaaT Pharma. Grâce au modèle « plug et play » proposé par Accinov, MaaT Pharma a pu accélérer son développement en disposant d'une solution de fabrication GMP dans des temps records », indique les deux partenaires. Le centre de bioproduction créé à l'initiative de Lyonbiopôle propose en effet des prestations de services et d'hébergement aux sociétés biotech, medtch et pharma. L'infrastructure repose sur 3 unités pilotes de production et 24 laboratoires de R&D. Ayant le statut d'établissement pharmaceutique depuis septembre 2014, Accinov héberge plus de 15 entreprises et projets.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Des nanoparticules lipidiques contre le VIH

Des nanoparticules lipidiques contre le VIH

Développées au CEA-Leti depuis douze ans, les Lipidots permettent, aujourd'hui, d'envisager de nouvelles perspectives dans la lutte contre le VIH. Véritables « boîtes à outils », ces[…]

01/05/2019 | DiagnosticFUTUR
Le Genopole dévoile ses 11 lauréats

Le Genopole dévoile ses 11 lauréats

Recherche : Un consortium inédit contre l'insuffisance cardiaque

Recherche : Un consortium inédit contre l'insuffisance cardiaque

Forum Labo : Les trophées de l'innovation 2019

Forum Labo : Les trophées de l'innovation 2019

Plus d'articles