Nous suivre Industrie Pharma

Lyonbiopôle, dix ans sous le signe de l'innovation

À LYON, AURÉLIE DUREUIL

Pour son dixième anniversaire, le pôle de compétitivité Rhône-alpin a réuni près de 500 personnes à Lyon. L'occasion de revenir sur dix années d'innovation dans le domaine de la santé.

Une « formidable aventure humaine », c'est avec ces mots que Philippe Archinard, président de Lyonbiopôle depuis neuf ans, s'est félicité du chemin accompli depuis la création du pôle de compétitivité en 2005. Membres fondateurs et nouveaux adhérents ; PME, ETI et grands groupes ; laboratoires pharmaceutiques et start-up... Tous les acteurs se sont réunis le 7 octobre à Lyon pour les 10 ans du pôle de compétitivité rhône-alpin. L'occasion de réaffirmer le positionnement de « guichet unique de la santé » en région Rhône-Alpes. « C'est l'engagement de tous qui a permis d'atteindre nos objectifs », ajoute Philippe Archinard. Un constat fait également par Alain Mérieux, président de l'Institut Mérieux et de la Fondation Mérieux : « J'ai vécu la genèse de Lyonbiopôle. Il y a eu une mobilisation très forte qui s'est faite entre nous tous avec l'idée de la création d'un bouclier sanitaire contre les maladies infectieuses qui a débouché rapidement sur un pôle de classe mondiale ». Il a par ailleurs annoncé avoir passé la main à Hubert Endtz, directeur scientifique de la Fondation Mérieux pour représenter le groupe au conseil d'administration du pôle.

La Fondation Mérieux ainsi que BioMérieux font partie des fondateurs du pôle avec Sanofi Pasteur, Merial, Becton Dickinson et le CEA. Et ces entreprises sont toujours présentes au sein de Lyonbiopôle. « La science est devenue tellement complexe. Ce n'est plus à l'échelle d'un grand groupe ni même d'une entreprise. C'est là où le biopôle a été pionnier », témoigne Olivier Charmeil, p-dg de Sanofi-Pasteur. Il précise : « Pour Sanofi-Pasteur, il n'y a plus de produits qui aient été développés sans faire appel à l'écosystème. C'est à travers cette capacité à mobiliser l'ensemble des acteurs qu'on peut permettre de faire de l'innovation ». Et les chiffres témoignent de cette dynamique. Alors que Microvax, le 1er projet labellisé par Lyonbiopôle, a permis la commercialisation d'un vaccin intradermique contre la grippe saisonnière en 2010, ce sont 183 projets qui ont été labellisés au cours des 10 ans. Ce qui a représenté 870 millions d'euros d'investissements dont 347 M€ d'aides publiques.

En termes d'entreprises adhérentes, le pôle a connu également une belle croissance. Alors qu'à sa création, Lyonbiopôle comptait 6 entreprises de taille importante, il est aujourd'hui composé de « plus de 160 adhérents », précise Florence Agostino-Etchetto, directrice générale du pôle. Et 80 % des entreprises membres comptent moins de 50 salariés. « À la création, il n'y avait pas beaucoup de PME à Lyonbiopôle. Et les PME qui étaient là étaient jeunes et assez immatures. 10 ans plus tard, on compte une centaine de PME, beaucoup plus matures. Plusieurs entreprises ont des phases cliniques avancées, ont fait des IPO, sont à l'international... Lyonbiopôle a été plus qu'un témoin. Le pôle a beaucoup aidé pour accompagner ces entreprises et créer un écosystème », témoigne Thierry Abribat, président et fondateur d'Alizé Pharma.

 

Un réseau santé plus développé

 

Au cours des années, le pôle a mis en place diverses initiatives visant à favoriser le développement du réseau santé et l'émergence de projets collaboratifs. Comme ses Journées collaboratives, créées dès 2007, pour devenir un« rendez-vous annuel d'animation scientifique » et l'accompagnement à l'Europe renforcé via le Programme de partenariat technologique européen (PPTE) depuis 2011.

Le focus sur les maladies infectieuses s'est également élargi. Les membres de Lyonbiopôle sont répartis dans les domaines des maladies infectieuses (27 %), cancer/oncologie (27 %), maladies inflammatoires (13 %), maladies orphelines et maladies rares (13 %) et 20 % qui n'ont pas mentionné de domaine thérapeutique cible. « Au départ, le pôle s'est constitué autour des maladies infectieuses. Cet ancrage thématique nous a beaucoup apporté et nous a amenés à nous interroger sur notre champ d'activités. Le réseau s'est beaucoup ouvert. Et nous en regardons de plus en plus d'autres », indique la directrice générale. Philippe Archinard note en effet : « l'extension des champs thématiques, cette année, et notamment l'arrivée des medtech qui ont modifié la donne pour nos activités ».

Ces dernières années, Lyonbiopôle a également complété son positionnement avec l'ouverture du Centre d'infectiologie en 2009, puis la mise en place de l'IRT Bioaster sélectionné en 2012, l'ouverture de la plateforme Accinov en 2013 et la participation à la création de l'association MabDesign qui « vise à structurer la filière des anticorps monoclonaux » en 2014, rappelle Philippe Archinard. Ainsi, les dix dernières années ont permis la création puis la structuration de Lyonbiopôle. De nouveaux défis se présentent maintenant, avec notamment la redéfinition des régions. « Nous travaillons autour des problématiques de nutrition. Et je sais qu'en région Auvergne, il y a des forces sur ce thème », souligne Florence Agostino-Etchetto. « L'engagement de tous nous a permis d'atteindre nos objectifs. Certes, il reste beaucoup à accomplir, mais je ne doute pas de notre faculté à réussir. Il faudra trouver de nouvelles ressources et être créatifs », conclut Philippe Archinard.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, responsable de la FDA, a annoncé, le mercredi 6 mars, sa volonté de quitter ses fonctions à l'agence de santé publique américaine. Après avoir travaillé à deux reprises[…]

11/03/2019 | PanoramaPanorama
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Délais raccourcis pour les essais à design complexe et thérapie innovante

Plus d'articles