Nous suivre Industrie Pharma

Lutter contre la contrefaçon des médicaments à l'aide d'un laser

Dinhill On

TRACKINSIDE EN BREF

- Création en 2007

- Projets de recherches : Naginels (6e PCRD européen), Sfera (7e PCRD), + recherches sur fonds propres

- Sociétés fondatrices : KS Techniques et Lasea (Belgique), Amplitude Systèmes et Costet SAS (France), Solos (Italie) et TBS (Royaume-Uni)

- Équipe : un collaborateur direct + ingénieurs et techniciens des sociétés KS Techniques, Lasea et Amplitude Systèmes.

Lutter contre la contrefaçon  des médicaments à l'aide d'un laser

Š1. La technologie Naginels de Trackinside permet d'effectuer un marquage sur les contenants primaires.

© © Trackinside

LA SOCIÉTÉ BELGE TRACKINSIDE PROPOSE UNE SOLUTION DE MARQUAGE POUR LES FLACONS ET LES SERINGUES, S'APPUYANT SUR L'UTILISATION D'UN LASER FEMTO-SECONDE.

Un marquage fiable pour les produits pharmaceutiques. C'est ce que propose la société belge Trackinside avec sa solution de marquage laser pour les flacons, les ampoules et les seringues. Cette technologie brevetée et dénommée Naginels a été mise au point dans le cadre d'un projet européen de recherche qui visait à élaborer une technique de marquage laser non agressive pour la traçabilité. « Ce n'est qu'à la fin de ce projet que les sociétés présentes dans le consortium du projet ont décidé de créer la société Trackinside en 2007, afin d'exploiter industriellement le fruit de ces années de recherche », raconte Jean-Michel Mestrez, directeur de l'entreprise belge.

La technologie Naginels commercialisée par la société permet ainsi d'effectuer un marquage sur le contenant primaire, éventuellement de se passer d'une étiquette classique, de sérialiser les produits à l'unité, d'éviter les problèmes de mix-up dans les lignes de production et d'ajouter une propriété de lutte contre la contrefaçon pour les produits.

Exploitable dans les domaines intégrant les matériaux transparents (verres) comme l'automobile ou encore la cosmétique, la technologie Naginels permet à l'industrie pharmaceutique de graver les emballages en verre, à même le conteneur primaire, aidant au suivi de lots voire au suivi à l'unité en cas de sérialisation des médicaments. « Naginels s'appuie sur l'utilisation d'un laser pulsé femto-seconde (ndlr 10-15 seconde). Ce faisceau passe dans une tête optique dédiée de type scanner focalisant le laser, et permettant de dessiner un motif diffractif à l'intérieur du verre, typiquement un Datamatrix », explique Jean-Michel Mestrez. Avant d'ajouter : « La très faible durée d'impulsion laser et la très faible énergie du pulse font que cette technique n'engendre pas d'effet thermique et donc, l'intégrité du verre est garantie lors du marquage ». En outre, la société belge a participé au projet européen Sfera, ce qui a permis d'améliorer la technologie Naginels. « Les recherches menées lors de ce programme ont aidé à l'amélioration d'un facteur 20 des différents composants : laser, tête optique, logiciel de lecture, process control, etc. Elles ont débouché sur une solution de marquage adaptée aux cadences requises par l'industrie pharmaceutique. Pour certaines applications, la gamme de solution proposée est complétée par une technique de marquage utilisant un laser à fibre pour les capsules en aluminium ainsi que l'ensemble des solutions de relecture des codes », détaille Jean-Michel Mestrez.

Aucun consommable

 

En outre, cette solution de marquage par laser ne nécessite aucun consommable (étiquettes, encre, etc.) et limite le risque de contamination ou d'altération par l'ajout de matière au produit de remplissage. « Grâce à notre solution de marquage, il est possible de marquer des produits à l'unité à une cadence de plus de 600 pièces à la minute », ajoute le dirigeant de Trackinside. Malgré le fait que la technologie Naginels est au point pour une exploitation industrielle, Trackinside continue ses développements et optimise son intégration, comme l'indique Jean-Michel Mestrez : « La société cherche encore à miniaturiser le procédé et à développer des systèmes de lecture de codes communicants. Nous cherchons également à optimiser le coût de la technologie ». En effet, malgré les avantages qu'elle procure, la solution demeure plus onéreuse que les étiquettes. « Notre système coûte plus cher par rapport à un système classique d'étiquettes ou de marquage jet d'encre. Mais pour les avantages qu'elle procure, ce coût n'est pas rédhibitoire, notamment dans le secteur pharmaceutique où les quantités de produits traités sont énormes avec un impact sur le produit unitaire restreint », affirme le directeur de Trackinside. La preuve, la majorité des sociétés pharmaceutiques européennes et nord-américaines se sont d'ores et déjà renseignées sur la technologie commercialisée par la société belge, qui enregistre depuis fin 2011 ses premières commandes importantes avec l'installation de plusieurs lignes de marquage. Ces résultats vont permettre de conforter la société dans son ambition : être la référence en matière de marquage, de traçabilité et de sérialisation des matériaux transparents pour le packaging primaires dans le domaine de l'industrie pharmaceutique.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un système de vision avec détection des défauts par IA

Un système de vision avec détection des défauts par IA

Omron a annoncé la sortie mondiale de son nouveau système de vision série FH équipé de la première technologie de détection des défauts par IA du marché. Cette technologie[…]

Une gamme de lunettes autoclavables

Une gamme de lunettes autoclavables

Une buse à plasma rotative

Une buse à plasma rotative

Un convoyeur modulaire de 70 mm de largeur

Un convoyeur modulaire de 70 mm de largeur

Plus d'articles