Nous suivre Industrie Pharma

Lilly s'accorde avec des génériqueurs pour son Cialis

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

L'Américain Eli Lilly a trouvé un accord avec des génériqueurs au sujet du brevet de son traitement contre la dysfonction érectile Cialis (tadalafil). Le brevet de ce médicament devait expirer le 26 avril 2020, mais des génériqueurs, dont Lilly n'a pas révélé l'identité, avaient d'ores et déjà commencé à en fabriquer une version générique. Aussi Lilly a-t-il préféré conclure un accord, selon lequel l'exclusivité du Cialis devrait se terminer au plus tôt le 27 septembre 2018. « Le brevet portant sur le médicament Cialis en dose unitaire est valide et a été enfreint par des entreprises cherchant à en commercialiser une version générique. Il s'agit ici d'un accord de licence qui nous donne plus de certitude concernant notre exclusivité », a détaillé Michael J. Harrington, vice-président sénior et avocat général de Lilly. « La protection de la propriété intellectuelle et l'assurance de l'exclusivité du marché sont extrêmement importantes pour Lilly, puisque nous travaillons à soutenir le développement de la prochaine génération de médicaments innovants », a-t-il ajouté. À noter que l'expiration du brevet du médicament Adcirca (également à base de tadalafil), dans le traitement de l'hypertension artérielle, est toujours prévue pour le 21 novembre 2017. Au premier trimestre 2017, le Cialis a généré 533,6 millions de dollars de revenus (464,5 M€), et 2,4 Mrds $ sur toute l'année 2016. C'est le 2e médicament de Lilly en termes de chiffre d'affaires enregistré en 2016, juste derrière l'Humalog (2,7 Mrds $). Selon Lilly, cet accord n'aura aucun impact sur ses orientations financières pour 2017 ni sur ses attentes à plus long terme, d'ici 2020.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles