Nous suivre Industrie Pharma

Lilly offre 8 Mrds $ pour Loxo

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Lilly offre 8 Mrds $ pour Loxo

© Eli Lilly

L'objectif de cette acquisition est de considérablement renforcer le portefeuille oncologique de Lilly

Le laboratoire américain Eli Lilly and Company a annoncé, le 7 janvier, une offre d'un potentiel de huit milliards de dollars (environ 7 Mrds €) pour s'emparer de son compatriote Loxo Oncology.

L'offre, de 235 $ par action, représente un premium de 68 % par rapport au cours de l'action de Loxo le 4 janvier, laquelle a bondi d'emblée aux alentours de 232 $ par titre et se maintient à ce niveau ces derniers jours. Lilly espère boucler l'opération dès le premier trimestre 2019.

La finalisation est conditionnée à l'obtention de la majorité du capital de Loxo, suite à quoi Lilly lancerait une seconde offre, au même prix, pour obtenir la totalité du capital.

Fondé en 2013 et basé à Stamford dans le Connecticut (États-Unis), Loxo Oncology est un laboratoire biopharmaceutique focalisé sur des molécules très sélectives et ciblant les cancers d'origine génomique.

Les traitements en développement ciblent des cancers découlant d'anormalités observables sur des gènes et pouvant être détectés par des tests génomiques. Le laboratoire dispose de plusieurs produits en phases avancées de développement, avec des mises sur le marché potentielles entre 2020 et 2022 dans des indications comme les cancers de la thyroïde, des poumons ou de certaines leucémies.

Fin 2018, le Vitrakvi (larotrectinib), un inhibiteur de TRK, a même été approuvé par la FDA aux États-Unis. Ce produit est développé dans le cadre d'un partenariat avec l'allemand Bayer (CPH n°822).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : L'Agence européenne du médicament débute l'évaluation du molnupiravir, un traitement par voie orale

Covid-19 : L'Agence européenne du médicament débute l'évaluation du molnupiravir, un traitement par voie orale

L’agence n’a pas précisé le calendrier pour rendre sa décision concernant ce médicament développé par MSD et Ridgeback Biotherapeutics. Le Comité des médicaments à usage[…]

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Le Cyltezo devient le premier biosimilaire interchangeable à l’Humira

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Oncologie : Ipsen s’associe à Accent Therapeutics

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Boehringer Ingelheim injecte 100 M€ supplémentaires sur son site de Lyon-Jonage

Plus d'articles