Nous suivre Industrie Pharma

Lilly investira 72 M$ sur son site d'Indianapolis

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

C'est un investissement qui fait partie des 850 millions de dollars que Lilly injectera au total dans ses installations américaines en 2017 (CPH n°796). Le géant américain Eli Lilly a annoncé, le 23 octobre, un plan d'investissement de 72 M$ (61 M€) pour moderniser son usine de production d'insuline à Indianapolis (États-Unis). Il se traduira par le remplacement d'une ligne existante de remplissage de flacons d'insuline par une ligne plus moderne, et permettra à Lilly de répondre à la demande croissante du marché, tout en se préparant pour pouvoir fabriquer les prochains produits de son portefeuille. « Ce nouveau projet fait partie des 850 millions de dollars d'investissement que Lilly a annoncé en mars cette année. Il renforce notre engagement sur le marché américain, et à Indianapolis spécifiquement », a déclaré David Ricks, p-dg de Lilly. « Notre société est sur le point de poursuivre sa croissance, et le diabète représente l'un de nos principaux domaines thérapeutiques. Ces investissements sont essentiels pour continuer à répondre aux besoins des personnes qui utilisent nos médicaments », a-t-il ajouté. « Alors que la technologie et la science progressent continuellement, il est important que nos installations de fabrication soient recapitalisées et modernisées régulièrement afin de pouvoir continuer à fournir un approvisionnement fiable en médicaments sûrs et de qualité aux populations du monde entier », a indiqué de son côté Maria Crowe, présidente des opérations de production mondiales de Lilly. Le géant américain indique avoir investi plus de 1,2 Mrd $ depuis 2012 pour stimuler ses activités de fabrication de produits contre le diabète aux États-Unis. Plus largement, Lilly a investi 5 Mrds $ dans ses installations américaines au cours de la dernière décennie, et « des investissements continus peuvent être attendus aux États-Unis, en particulier si des mesures de réformes fiscales favorables sont adoptées », souligne Lilly. « L'actuelle proposition de réforme fiscale américaine, élaborée par la Maison Blanche et les Républicains du Congrès », qui « réduirait le taux d'imposition des sociétés à 20 % » et « maintiendrait des crédits d'impôts pour la recherche et le développement », « ferait beaucoup pour uniformiser les règles du jeu pour les travailleurs et les entreprises américaines en concurrence avec leurs homologues étrangers », a ainsi conclu David Ricks.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Thérapie génique : AbbVie va collaborer avec Regenxbio

Thérapie génique : AbbVie va collaborer avec Regenxbio

Les deux entreprises veulent développer une thérapie génique indiquée en ophtalmologie. AbbVie et la biotech américaine Regenxbio ont annoncé la signature d’un accord de collaboration dans le[…]

Boehringer Ingelheim et Twist Bioscience vont développer des anticorps thérapeutiques

Boehringer Ingelheim et Twist Bioscience vont développer des anticorps thérapeutiques

ARN : Lilly s’associe à ProQR Therapeutics

ARN : Lilly s’associe à ProQR Therapeutics

Transplantation : Sanofi s’empare de Kadmon et de son Rezurock pour 1,9 Mrd $

Transplantation : Sanofi s’empare de Kadmon et de son Rezurock pour 1,9 Mrd $

Plus d'articles