Nous suivre Industrie Pharma

Rétrospective 2018: Lifting de portefeuilles

La rédaction
Rétrospective 2018: Lifting de portefeuilles

© Marco Betti

L'année 2018 n'aura pas échappé à de grandes fusions-acquisitions dans l'industrie pharmaceutique. Mais les opérations géantes ont été plus rares, les acteurs se concentrant sur des opérations plus ciblées ou des cessions d'activités pour toujours mieux rationaliser et lifter leurs portefeuilles. Retour sur les informations phares de 2018 à travers nos articles.

JANVIER

GSK investit 90 M€ à Évreux

Le laboratoire britannique confirme la deuxième phase d'un investissement de 90 millions d'euros sur son site de production à Evreux (Eure), qui vise à le munir de l'ensemble des équipements nécessaires à la fabrication de ses médicaments inhalés contre les maladies respiratoires, qu'il a développés grâce au dispositif Ellipta. La fabrication commerciale devrait démarrer début 2020.

 

Sanofi va acquérir Bioverativ pour 11,6 Mrds $

Le géant pharmaceutique français propose 11,6 milliards de dollars pour acquérir la société américaine de biotechnologies Bioverativ, soit la plus grande acquisition de Sanofi depuis qu'il a mis la main sur Genzyme pour 20 Mrds $ en 2011. L'opération, qui permet au groupe de se renforcer dans les maladies rares, et notamment l'hémophilie, a été finalisée en mars.

 

FÉVRIER

Sanofi va débourser 3,9 Mrds pour Ablynx

Le laboratoire français annonce qu'il allait acquérir la société de biotechnologies belge Ablynx, spécialisée dans la découverte et le développement des nanobodies, une nouvelle classe de protéines thérapeutiques, pour un montant de 3,9 milliards d'euros. Ce qui lui permettra de continuer de renforcer son leadership sur le segment des maladies hématologiques rares. Le Danois Novo Nordisk, qui avait proposé 2,6 Mrds $, a, quant à lui, essuyé deux refus de la part de la société belge.

 

MARS

Lundbeck met la main sur Prexton pour 905 M

Le laboratoire pharmaceutique danois Lundbeck, spécialisé dans les maladies du système nerveux central, va acquérir la société biopharmaceutique Prexton Therapeutics pour un montant de 905 millions d'euros. Ce qui lui permettra de mettre la main sur les droits mondiaux du foliglurax, développé par la biotech française Domain Therapeutics, pour le traitement de la maladie de Parkinson.

 

AVRIL

Novartis acquiert AveXis pour 8,7 Mrds $

Le laboratoire pharmaceutique suisse annonce qu'il va mettre la main sur la société américaine de biotechnologies AveXis pour 8,7 milliards de dollars, se renforçant ainsi dans les aires de la thérapie génique et des neurosciences. Selon Reuters, cette transaction serait en partie financée par les 13 Mrds $ issus de la cession à GSK de la participation de Novartis de 36,5 % dans sa coentreprise avec le laboratoire britannique.

 

Servier acquiert la branche Oncologie de Shire pour 2,4 Mrds $

Le laboratoire pharmaceutique français annonce l'acquisition de la branche Oncologie du britannique Shire pour un montant de 2,4 milliards de dollars. Ce qui permet à Servier d'établir une présence commerciale aux États-Unis et à Shire de se recentrer sur les maladies rares.

 

MAI

Takeda va s'emparer de Shire pour 52 Mrds

Le laboratoire japonais va mettre la main sur le britannique Shire pour un montant de 52 milliards d'euros, ce qui lui permettra de se renforcer dans les aires thérapeutiques de la gastro-entérologie, de l'oncologie et des neurosciences tout en élargissant son empreinte géographique.

 

JUIN

Sanofi va transférer sa recherche à Evotec

Le géant pharmaceutique français Sanofi va transférer sa recherche sur les maladies infectieuses au laboratoire de recherche clinique allemand Evotec, afin d'accélérer la recherche dans ce domaine, notamment à travers la création d'une nouvelle plateforme R&D à Lyon. Dans le cadre de cet accord, Evotec intégrera 100 salariés de Sanofi.

 

JUILLET

Boehringer Ingelheim investit 200 M à Lyon

Lors du 8e Conseil stratégique des Industries de santé (CSIS), le laboratoire allemand a annoncé qu'il allait investir 200 millions d'euros dans la construction d'un site de production de vaccins contre la fièvre aphteuse et la fièvre catarrhale à Jonage, près de Lyon (Rhône). D'une surface de 15 000 m2, le nouveau bâtiment sera mis en service en 2021.

 

AOÛT

GSK va fermer un site irlandais

Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé qu'il allait fermer son site irlandais de Sligo, spécialisé dans la fabrication de produits dermatologiques, d'ici à 2021. Ce qui entraînerait la suppression de 165 emplois.

 

SEPTEMBRE

Nuvisan reprend des parts de Galderma à Sophia Antipolis

Le groupe allemand Nuvisan a signé un accord avec le suisse Nestlé Skin Health pour reprendre des parts des capacités R&D du centre Galderma de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), dont la fermeture avait été annoncée en septembre 2017, et ainsi embaucher 80 salariés sur les 550 du centre. Le CDMO américain Syneos pourrait également reprendre entre 100 et 120 salariés.

 

Novo Nordisk va supprimer 400 postes au Danemark et en Chine

Le laboratoire danois, spécialisé dans la lutte contre les maladies chroniques, va restructurer sa R&D afin d'accélérer l'expansion et la diversification de son portefeuille. Ce qui devrait entraîner le licenciement de 400 personnes au Danemark et en Chine.

 

OCTOBRE

Novartis va supprimer plus de 2 000 emplois en Suisse

Le laboratoire helvète a annoncé, dans le but de poursuivre l'adaptation de son réseau de fabrication et de ses activités de service, une restructuration qui devrait entraîner le licenciement d'environ 2 150 salariés en Suisse. Cette réduction d'effectifs s'étalera jusqu'en 2022.

 

Novasep ouvre une nouvelle unité en Belgique

Le groupe français a inauguré une nouvelle unité à Seneffe (Belgique), qui sera dédiée à la production, à l'échelle commerciale, de vecteurs viraux. Cet investissement de 27 millions d'euros a pour objectif de positionner Novasep comme le numéro 1 européen de la production de thérapies géniques.

 

Boehringer Ingelheim inaugure son centre de R&D pour vaccins à Lyon

La division Santé animale du laboratoire allemand a inauguré son plus grand centre mondial de R&D pour les vaccins sur son site de Lyon Porte-des-Alpes, à Saint-Priest (Rhône), regroupant ainsi ses activités de R&D et de production.

 

NOVEMBRE

AstraZeneca cède cinq médicaments pour plus de 1 Mrd $

En une semaine, le laboratoire anglo-suédois a annoncé la cession de cinq produits, deux à la société allemande Grünenthal, puis trois au Suisse Covis Pharma. Ce qui pourrait lui rapporter, au total, plus d'un milliard de dollars, tout en lui permettant de se concentrer sur ses aires thérapeutiques principales, à savoir l'oncologie, les maladies cardiovasculaires, rénales et métaboliques et enfin les pathologies respiratoires.

 

DÉCEMBRE

GSK va acquérir Tesaro pour 5,1 Mrds $

Le laboratoire britannique a annoncé qu'il allait mettre la main sur la société biopharmaceutique américaine Tesaro, spécialisée dans le domaine de l'oncologie, pour environ 5,1 milliards de dollars, afin de renforcer son activité pharmaceutique et d'accélérer le développement de son portefeuille et de ses capacités commerciales en oncologie.

 

Boehringer Ingelheim va supprimer 327 postes en France

Tout juste deux après avoir mis la main sur Merial, la filiale Santé animale du français Sanofi, le laboratoire allemand annonce une vaste réorganisation de ses activités dans l'Hexagone qui pourrait aboutir à la suppression de 327 emplois, dont 197 en Santé humaine et 130 en Santé animale.

 

GSK et Pfizer regroupent leur OTC

Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline a annoncé qu'il allait regrouper ses activités de Santé grand public avec celles de l'américain Pfizer, pour ensuite se séparer de cette coentreprise dans trois ans. In fine, GSK sera donc scindé en deux sociétés, l'une spécialisée dans les produits pharmaceutiques et les vaccins et l'autre dans la santé grand public.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

GSK boucle une année de croissance et de transformation

GSK boucle une année de croissance et de transformation

Le laboratoire britannique aura connu un exercice 2018 en croissance. En parallèle, GSK a multiplié en fin d'année les décisions stratégiques qui vont profondément transformer son profil, avec un axe[…]

18/02/2019 | GlaxoSmithKlineRésultats
AstraZeneca fonde sa croissance sur l'oncologie

AstraZeneca fonde sa croissance sur l'oncologie

Teva voit toujours rouge

Teva voit toujours rouge

DMS Group en négociation pour la reprise d'Hybrigenics

DMS Group en négociation pour la reprise d'Hybrigenics

Plus d'articles