Nous suivre Industrie Pharma

Proconseil : Libérez le collectif !

Sujets relatifs :

, ,

La chronique de Gilbert Lippmann, Président de Preoconseil, gilbert.lippmann@proconseil.fr

Nous sommes au matin du 16 juillet 2018 : la majorité d'entre nous, pris par une liesse communicative d'une ampleur inégalée, sort éberluée d'une nuit de fête. Quelle incroyable victoire ! Vingt ans. Vingt ans qu'on rêvait tous de réitérer l'exploit de 98. Champions du monde !

Alors pourquoi ? pourquoi eux, maintenant ? Et comment ? Alors que personne ne donnait cette équipe favorite, bien au contraire...

N'étant pas un assidu du foot, je ne saurais analyser les dribbles de l'un ou la défense de l'autre. Mais le point de force de cette équipe française qui m'a profondément frappé durant cette coupe du monde : c'est le collectif. Et avec lui deux éléments constitutifs inséparables.

Humilité d'abord. À aucun moment, durant leurs nombreuses interviews, nos champions n'ont parlé à la première personne. Chacun avait à coeur de mettre ses qualités au service de l'équipe. Ils semblaient même souvent étonnés des louanges qu'on leur faisait individuellement. Comme les autres, Mbappé et Griezmann n'étaient pas en reste pour attribuer leurs buts respectifs au travail du groupe, soudé pour leur apporter de belles occasions de marquer. Le travail : oui, ils ont travaillé dur et de concert pour se trouver là, et l'équipe à l'unisson en a été récompensée. Logique implacable.

Même Didier Deschamps, entraîneur pourtant étoilé, se plaçait systématiquement en arrière-plan pour ne parler que des joueurs et de leur talent, lui qui les avait sélectionnés sur la base d'un comportement exemplaire. Exit les individualités, lorsque dissonantes vis-à-vis du collectif. Humilité donc.

Management ensuite. Car malgré son effacement et sa constante modestie en interviews, Deschamps a su créer le dynamisme nécessaire, organiser la tactique et gérer les énergies. Et par-dessus tout, il a réussi à insuffler l'envie ! L'envie de se faire plaisir, l'envie de se dépasser, des envies palpables portées par tous les joueurs. Qui n'aurait aimé être dans les vestiaires pour écouter le coach dans les moments difficiles ou juste avant la finale ? Ne sommes-nous pas nombreux à considérer que sa capacité à canaliser les énergies et les talents individuels mérite d'être analysée et décodée, puis de figurer en place de choix dans les études de cas des écoles de management ? Sa présence a été déterminante, il a su agréger et sublimer les compétences !

Dans nos organisations industrielles, de services, ou dans nos administrations, les équipiers ont tous de solides compétences techniques. Celles-ci sont indispensables à l'efficacité collective mais souvent insuffisantes pour des équipes « championnes du monde ». Comment franchir ce pas ? L'histoire des Bleus vient à point nommé pour nous rappeler un ingrédient de base de la réussite : pour que les équipes donnent le meilleur d'elles-mêmes, la façon dont leur Manager les considère et se positionne vis-à-vis d'elles est très certainement l'une des clés ! Elle attire également notre attention sur la façon dont le management doit cultiver la cohésion et l'envie, sources de succès, voire d'exploits.

Mais tout Manager est-il prêt aujourd'hui dans son organisation à s'effacer devant le groupe, l'équipe, le collectif ? Notre culture ne repose-t-elle pas encore trop sur le mérite et l'individu au détriment de l'avancée du groupe ? Beaucoup de progrès en ce sens restent certainement encore à faire !

Alors, Managers des équipes, vous qui souhaitez qu'elles s'investissent et se dépassent, managez comme Didier Deschamps, par l'exemple, en faisant preuve d'humilité, montrez-leur les atouts de rester soudés et d'avancer ensemble, cultivez leur envie, et surtout, libérez le collectif !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Pfizer poursuit ses investissements en Caroline du Nord

Le géant américain poursuit une stratégie d'investissement pour renforcer son leadership dans les thérapies géniques. Un demi-milliard de dollars, c’est la somme que Pfizer a annoncé vouloir[…]

22/08/2019 | Thérapie géniqueActus Labo
Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer vend sa division de santé animale pour plus de 7 milliards de dollars

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Bayer pourrait investir 600 millions de dollars dans BlueRock Therapeutics

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Le façonnier Cambrex racheté pour plus de 2 milliards de dollars

Plus d'articles