Nous suivre Industrie Pharma

Les Telecom performent dans la santé

Sujets relatifs :

,
Les Telecom performent dans la santé

Sylvie Latieule Rédactrice en chef

Pendant que l'offre thérapeutique devient de plus en plus sophistiquée et personnalisée, un domaine se développe à vitesse grand V : l'e-santé. A travers l'utilisation des technologies de l'information, l'e-santé offre la promesse d'une meilleure prise en charge des maladies chroniques et d'une autonomie accrue des personnes âgées ou handicapées, tout en diminuant les dépenses de santé. Des projets de R&D innovants sur ce sujet devraient entrer dans le cadre des Investissements d'avenir.

Acteur déclaré depuis quatre ans dans l'e-santé, Orange Healthcare ne soigne pas. Son métier consiste à héberger et à transporter de l'information. Dès sa création, la filiale du groupe de télécommunication s'est structurée en trois pôles. Le premier réunit des activités réservées aux professionnels de santé. Il génère les deux tiers d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur à 1 milliard d'euros. L'offre la plus connue est baptisée « Connected hospital ». Elle consiste à connecter des lits d'hôpitaux à un réseau donnant accès à Internet, au téléphone et au dossier médical du patient. Le projet « Région sans film » est un autre exemple de partage de l'information entre professionnels, avec une mise en commun de toute l'imagerie médicale de deux grands hôpitaux parisiens, sous format numérique. Le deuxième pan d'activité (20 % du CA) vise à favoriser le suivi de maladies chroniques dans un télé-échange d'informations entre patient et praticien. Le groupe travaille sur la télésurveillance de plusieurs maladies : l'insuffisance cardiaque aux États-Unis, l'insuffisance rénale en France et le diabète en Autriche. Pour Thierry Zylberberg, président d'Orange Healthcare, il ne fait pas de doute que c'est ce suivi des maladies chroniques qui va le plus se développer dans le futur. Notamment, lorsque le remboursement des frais de télésurveillance sera acté par les autorités de santé. Le dernier pan d'activité s'adresse au grand public (10 % du CA). Avec la société suédoise Doro, Orange Healthcare a notamment développé un téléphone à destination des seniors, dont la seule fonctionnalité notoire est d'être relié par un simple bouton à une plateforme Mondial Assistance.

Parallèlement à ces offres à destination des pays les plus développés, Orange Healthcare contribue à améliorer l'accès au soin dans les pays en voie de développement. En Egypte et au Botswana a été mis en place un service de télé-dermatologie pour des patients de zones reculées. Au Cameroun, des Quizz SMS sont envoyés pour améliorer l'éducation sanitaire. Au Kenya, une lutte contre la contrefaçon a été engagée avec la société Pedigree. Et l'on pourrait multiplier les exemples, tant l'offre en e-santé est foisonnante. « Dans le domaine de la santé, chaque pays est un écosystème avec ses réglementations. Il faut à chaque fois examiner les besoins et proposer des solutions très locales », justifie Thierry Zylberberg.

Pour l'heure, Orange Healthcare n'a pas encore tissé de liens avec l'industrie pharmaceutique. Mais cela ne saurait tarder, compte tenu des besoins exprimés par les essais cliniques ou la visite médicale. Aussi les champs d'action sont encore immenses et il faut s'attendre à un doublement du chiffre d'affaires dans les cinq ans à venir. Or 2 Mrds €, c'est déjà le chiffre d'affaires d'un Pierre Fabre qui est l'un des grands laboratoires français indépendants.


« C'est ce suivi des maladies chroniques qui va le plus se développer dans le futur. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

Beaucoup d'entre nous associent le curare à cette drogue utilisée par les chasseurs d'Amazonie pour enduire les flèches de leurs sarbacanes et tuer leurs gibiers. Cette pratique ancestrale avait fini par donner[…]

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : La data entre menaces et opportunités

Edito : La data entre menaces et opportunités

Plus d'articles