Nous suivre Industrie Pharma

Les syndicats de Sanofi confirment l'existence du projet Phoenix

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

« Le projet Phoenix dévoilé par Le Canard enchaîné existe bien », affirme la CGT de Sanofi. Le 9 juillet dernier, l'hebdomadaire satirique avait annoncé que le groupe français étudiait un projet de vente d'un portefeuille de 200 médicaments matures. Les syndicats ont depuis mis la main sur une copie du document de la direction précisant les contours du projet Phoenix. Ce dernier aurait été présenté le 6 mai au comité d'investissement de Sanofi. Le document, dont nous avons reçu une copie, confirme le projet du groupe de céder environ 200 produits matures, qui devraient réaliser des ventes de 2,1 milliards d'euros en 2014. Environ 40 % des ventes de ces produits seraient réalisées en Europe. Ce projet de cession impacterait bien six sites industriels : quatre usines de production localisées à Compiègne (Oise), Amilly (Loiret), Quetigny (Côte-d'Or) et Riells (Espagne) et deux centres de distribution situés à Marly-la-Ville (Val-d'Oise) et Leganés (Espagne). Il menacerait également 2 600 emplois, dont 1 800 dans les fonctions industrielles et 800 dans les opérations commerciales en Europe. En outre, le document stipule que le groupe aurait déjà débuté des pourparlers avec trois types de partenaires : des laboratoires pharmaceutiques, des génériqueurs et des fonds d'investissement. Sanofi serait notamment en discussions avec Abbott, Mylan ainsi que les fonds TPG et Warner Pincus. Il aurait également l'intention d'aborder GSK et AstraZeneca. Le laboratoire tricolore aurait aussi approché Pfizer, Otsuka et Teva, mais ces derniers ne seraient pas intéressés. «La CFE-CGC s'oppose fermement au rachat des usines et médicaments par des fonds de pension américains ou tout autre acheteur dont la stratégie est contraire à la pérennité à long terme. Cette opération reviendrait à brader les salariés, car la pharmacie n'est ni leur coeur de métier ni leur culture», s'est insurgée la CFE-CGC de Sanofi.

Sanofi crée une filiale dédiée au vaccin contre la dengue

Selon un document interne de Sanofi Pasteur dont Reuters s'est procuré une copie, Sanofi Pasteur a l'intention de créer une filiale spécialisée dans la production de son futur vaccin contre la dengue. Baptisée Sanofi Pasteur Neuville (SPNVL), celle-ci sera basée sur le site du groupe à Neuville-sur-Saône (Rhône). Elle comptera 212 salariés. La phase d'information et de consultation avec les représentants du personnel de Sanofi Pasteur concernant ce projet devrait s'achever le 24 septembre, pour une mise en oeuvre du projet en novembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

Publi-Rédactionnel

Maintenant 3x plus rapide avec le nouvel isolateur VarioSys

La nouvelle version de l'isolateur VarioSys (PSI-L 2.0) à de quoi séduire : catalyseurs intégrés, cartouches filtrantes (FiPa) à haute efficacité et système SKANFOG breveté. La[…]

08/07/2020 |
Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Covid-19 : L’Académie de médecine recommande la vitamine D

Servier tiré par l'international

Servier tiré par l'international

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Zydus s'empare de six marques de Merck en Inde

Plus d'articles