Nous suivre Industrie Pharma

Les start-up françaises ont le vent en poupe sur Euronext

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Après la société lyonnaise Poxel au début du mois de mars, c'est au tour de Cerenis et d'Ose Pharma de se lancer sur les marchés boursiers. Et les deux biotechs ont rencontré des succès. C'est d'abord Cerenis qui s'est félicité du « succès de son introduction sur le compartiment B du marché réglementé d'Euronext Paris ». La société de biotechnologies spécialisée dans le traitement des maladies cardio-vasculaires et métaboliques a levé 53,4 millions d'euros, au-delà des 32,5 M€ estimés au lancement de l'opération. « L'opération en bourse a été 3,8 fois sursouscrite, en particulier par les investisseurs institutionnels internationaux », a ainsi noté Sofinnova Partners, société de capital-risque, actionnaire principal de Cerenis depuis sa création en 2005. Dans le cadre de cet IPO, Cerenis a émis 4 207 306 actions pour son augmentation de capital. Avec un total de 17 788 879 ac-tions et avec un prix par action de 12,70 €, « la capitalisation boursière de Cerenis Therapeutics s'élève à 226 M€ à l'issue de l'opération », a souligné la société. Ces fonds permettront à l'entreprise de poursuivre le développement clinique de « CER-001 dont les deux indications visées permettront d'adresser un vaste marché de près de 3 millions de patients », précise Jean-Louis Dasseux, fondateur et dg de Cerenis.

En parallèle, la société biopharmaceutique Ose Pharma a également enregistré un « très large succès » pour son introduction sur Euronext Paris. L'entreprise créée en 2012 a levé 21,1 M€, au-dessus des 15,98 M€ envisagés avant l'opération. La société souligne par ailleurs une demande globale qui a représenté « un taux de souscription de 3,6 fois l'offre globale en milieu de fourchette (hors exercice de la clause extension et de l'option de surallocation) ». Avec un capital composé de 9 980 974 actions, Ose Pharma affiche ainsi une capitalisation boursière de 108 M€. La société entend maintenant poursuivre les dévelop-pements cliniques de ses produits d'immunothérapie spécifique contre le cancer au stade invasif.

Et d'autres se préparent à suivre ce chemin. À l'exemple de Sensorion, spécialisée dans le traitement de l'oreille interne. À l'heure où nous bouclons, la société montpelliéraine a ouvert le 30 mars une « offre à prix ouvert » (OPO) sur Alternext Paris et vise une augmentation de capital de 12 M€, pouvant être portés à 15,9 M€. Les entreprises de biotechnologies françaises se positionnent ainsi sur les marchés boursiers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Une équipe du CNRS et de l'Inserm a développé un gel facilitant la culture cellulaire des neurones. Une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles voies de recherche, jusqu'à présent[…]

09/07/2018 | NeurologieCellules souches
La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Plus d'articles