Nous suivre Industrie Pharma

Les sociétés de services et d'innovation se fédèrent au sein de l'AFSSI

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

LA COMPOSITION DU BUREAU

Président : Philippe Genne, p-dg d'Oncodesign

Vice-président : Xavier Morge, directeur général de Bertin Pharma

Vice-président : Christophe Dini, directeur général d'Oroxcell

Trésorier : Hugues Contamin, p-dg de Cynbiose

Vice-trésorière : Amélie Rafael, p-dg de Paris Anticorps

Secrétaire général : Jean-Louis Brayer, p-dg de Diverchim

Les sociétés de services et d'innovation se fédèrent au sein de l'AFSSI

Philippe Genne est le premier président de l'AFSSI.

© © Oncodesign

CONSIDÉRÉES À TORT COMME DES BIOTECHS, LES SOCIÉTÉS DE SERVICES ET D'INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES VEULENT FAIRE ENTENDRE LEUR VOIX EN CRÉANT LEUR PROPRE ORGANISATION.

Quand on évoque de petites entreprises spécialisées dans l'innovation pour le secteur des sciences de la vie, on pense principalement à ces entreprises de biotechnologie qui enchaînent les levées de fonds pour financer leurs longues et hasardeuses recherches sur de nouvelles molécules thérapeutiques. Il existe pourtant un autre tissu de petites entreprises, particulièrement actives sur le territoire français, et qui sont davantage tournées vers les services et l'innovation technologique pour le compte de l'industrie pharmaceutique, mais qui peuvent aussi œuvrer pour d'autres secteurs comme la chimie, l'environnement ou l'agroalimentaire. Aujourd'hui, pour faire entendre leur voix, 30 entreprises du secteur viennent de s'unir au sein d'une nouvelle association l'AFSSI (Association française des sociétés de services et d'innovation). Son premier président est Philippe Genne, président d'Oncodesign, entreprise leader du marché de l'évaluation préclinique des thérapies anticancéreuses et spécialisée dans la découverte de nouvelles thérapies. « Aujourd'hui, nous construisons notre identité. Notre objectif est d'atteindre les 50 à 60 adhérents d'ici à la fin de l'année, puis une centaine, fin 2013 », précise-t-il, sachant que l'on dénombre en France quelque 300 entreprises susceptibles d'adhérer à l'AFSSI. Elles emploient 9400 personnes pour un chiffre d'affaires de 834 millions d'euros. Car l'AFSSI a pour vocation de réunir des entreprises qui génèrent du chiffre d'affaires. « Nous sommes plus proches d'une démarche entrepreneuriale pragmatique que du monde du rêve », explique le président. En outre, « nous représentons une nouvelle couche industrielle qui a la particularité d'être ancrée sur le territoire français », défend le président, qui souhaite à sa mesure contribuer à la réindustrialisation du territoire.

Au sein du bureau de la nouvelle association, on va ainsi trouver des sociétés de service pures comme Bertin Technologie ou Diverchim, tandis qu'Oncodesign propose un modèle mixte allant jusqu'à des activités de Drug Discovery.

Déjà, l'association a défini son premier cheval de bataille. Elle est bien décidée à faire du lobbying auprès des pouvoirs publics pour que des règles de bonne conduite s'instaurent entre le secteur public et privé, évoquant la forte concurrence que se livrent les plateformes publiques et privées dans ce domaine des services. « Nous avons déjà noué des contacts avec la DGCIS et l'ARIIS et notre volonté est d'apporter des solutions pour faire évoluer les choses, notamment à travers des mutualisations entre les exploitants publics et privés », commente Philippe Genne. « Nos entreprises constituent la meilleure interface possible avec le secteur public car nos entreprises sont issues, pour une bonne part, du milieu académique », justifie le dirigeant. Autre vocation de cette association, que ce métier de services et d'innovation soit reconnu à part entière, notamment par les industriels, comme par les grands organismes de recherche de l'État. En début d'année, l'Inserm Transfert, filiale privée de l'Inserm qui gère l'intégralité de sa valorisation et de son transfert vers l'industrie, avait créé l'émoi auprès des PME technologiques en signant un accord avec la société de service américaine Covance, spécialisée dans les développements cliniques et précliniques. Des compétences que l'on pouvait trouver parmi les adhérents de l'AFSSI, installés sur le territoire français. « Il y a un vrai business model à construire. Comment apporter une solution innovante par grappes d'entreprises complémentaires ? », interroge le dirigeant. Et puis l'AFSSI, ce sera aussi un lieu de rencontre où les plus jeunes entrepreneurs pourront profiter de l'expérience de leurs ainés. Une occasion pour Philippe Genne de rappeler que l'entreprenariat reste une aventure humaine.

%%HORSTEXTE:0%%

LE PROFIL DES ADHÉRENTS

L'AFSSI s'adresse aux entreprises de technologie et de services, aux laboratoires pharmaceutiques de droit privé, indépendants ou filiales de groupes industriels dont :

- la R&D est localisée en France ;

- l'activité de recherche sous contrat est supérieure à 25 % du chiffre d'affaires ;

- les dépenses de R&D sont éligibles au CIR, pour leur compte ou celui d'un tiers, et représentent au moins 50 % des dépenses totales.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

L’indépendance sanitaire est un sujet phare aux Etats-Unis. Elle entre dans le cadre de la stratégie America First du président Donald Trump. A ce titre, la société publique de fabrication de[…]

19/05/2020 | CoronavirusCovid-19
Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Les Philippines poursuivent Sanofi pour le Dengvaxia

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Nouvelles recommandations de l'ANSM pour les médicaments à base d'argile

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Scott Gottlieb, le n°1 de la FDA démissionne

Plus d'articles