Nous suivre Industrie Pharma

Les priorités du nouveau président de Servier

A.D. avec AFP

Sujets relatifs :

, ,

La recherche de médicaments innovants, une croissance rentable au niveau mondial, une consolidation dans les génériques et les biosimilaires, telles sont les orientations stratégiques que le nouveau président des laboratoires Servier a présenté la semaine dernière, rapporte l'AFP.

Olivier Laureau, nommé à la tête du groupe au début du mois de mai, suite au décès du président fondateur Jacques Servier en avril, entend ainsi « continuer à investir dans la recherche de produits innovants » et ce « de manière significative ». L'objectif affiché est de mettre sur le marché « un produit tous les deux ans, à partir de 2020 ». Début avril, le groupe avait détaillé sa stratégie de recherche. Emmanuel Canet, président Recherche et développement de Servier, annonçait une prévision d'une AMM dans les trois prochaines années et 14 nouveaux produits sur le marché dans les 10 prochaines années.

Le deuxième axe stratégique du nouveau patron de Servier concerne la croissance dans toutes les régions du monde. Il a ainsi assuré vouloir « suivre de très près l'ensemble (des) filiales » du groupe pour « assurer leur rentabilité ». Si les pays comme la Russie, le Brésil, et la Chine font office de bons élèves, le dirigeant se montrera « vigilant » pour l'Europe du Sud. Des relais de croissance devraient être mis en place avec des prises de licences, du « co-marketing » de produits et avec le développement des médicaments génériques. Ce dernier point ne concernera pas seulement cette région. Les médicaments génériques et les biosimilaires font l'objet du troisième axe stratégique où le dirigeant veut « consolider et développer notre activité ». Il entend ainsi « renforcer la présence géographique » de ses deux marques Biogaran et Egis. La première est présente en France et au Brésil tandis que la deuxième est implantée en Europe de l'Est et au Vietnam. Pour sa première prise de contact, le nouveau dirigeant n'a pas oublié de rappeler les atouts du groupe. À savoir sa présence dans différentes aires thérapeutiques, sa présence à l'international où il réalise plus 80 % de son chiffre d'affaires, ses deux métiers de médicaments de marques et de génériques et enfin sa structure juridique avec la fondation qui contrôle le groupe.

Concernant les suites judiciaires de l'affaire du Mediator, le président de Servier assure que le groupe « assumera (ses) responsabilités ».

Signature d'un accord avec Novartis

Servier et Novartis ont signé un accord de collaboration mondiale pour « le développement et la commercialisation d'une série de nouveaux candidats-médicaments issus de programmes de recherche menés par Servier, en partenariat avec Vernalis, dans le domaine de l'oncologie et ciblant les voies de régulation de l'apoptose ». Il s'agit de candidats-médicaments entrant actuellement en phase de développement clinique. L'accord laisse à Servier la responsabilité des activités de recherche et partage les responsabilités pour le développement clinique. Les droits de commercialisation seront répartis sur une base géographique, indique Servier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles