Nous suivre Industrie Pharma

Les plus et les moins de la réforme

Sujets relatifs :

,
Les plus et les moins de la réforme

Sylvie Latieule Rédactrice en chef

C'est une période de grande incertitude qui s'ouvre pour l'avenir de notre système du médicament. Alors que le budget de la sécurité sociale est dû pour moitié aux dépenses hospitalières, contre moins de 20 % pour le médicament, c'est encore sur ce dernier que l'on s'apprête à agir. La faute (ou le mérite ?) revient au Mediator qui a mis à jour des dysfonctionnements au niveau de notre système d'enregistrement et de surveillance des médicaments, une fois mis sur le marché. Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a promis de réformer sans tarder. A la suite d'une consultation massive, un rapport a dressé les fondations d'un projet de loi qui sera présenté à la rentrée au Parlement. Des changements sont attendus pour l'Afssaps qui devient l'ANSM et change de mode de financement. On nous promet que les problèmes de conflits d'intérêts seront éradiqués. Les nouveaux médicaments devront être systématiquement plus efficaces que les anciens qu'ils sont censés remplacer. Et l'on continuera à dérembourser ceux qui n'apporteront que du confort. En France, le panier du médicament remboursable n'a cessé de croître au fil des années. Il faut songer à lui prescrire une cure d'amaigrissement, même si l'on sait que la taille du panier n'empêchera pas la surconsommation de certains médicaments.

Comme toujours, quand on gagne d'un côté, on perd de l'autre. Dans les laissés pour compte de cette réforme, il y aura probablement les visiteurs médicaux dont la profession est plus que menacée. Déjà sans attendre la réforme, les laboratoires pharmaceutiques avaient commencé à tailler dans ce gisement. Selon le Leem (le syndicat patronal), les effectifs des visiteurs médicaux ont diminué de 24 000 à 17 000 en sept ans. Ce nombre « va continuer à baisser », a estimé le ministre.

Dans un autre registre, la profession des pharmaciens d'officine pourrait connaître de très importants bouleversements. Un rapport tout récent de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) vient d'avancer des pistes nouvelles pour étendre leur champ d'action à de nouveaux domaines : au renouvellement de traitements, au dépistage d'angines, au suivi de vaccination... Les pharmaciens ont été de tout temps nos conseillers, notamment pour vérifier le contenu d'ordonnances gribouillées. Avec le droit de substitution et bientôt la réalisation de quelques actes médicaux, les pharmaciens vont commencer à grignoter les plates-bandes des médecins. En auront-ils réellement les compétences au regard de la formation qui leur est actuellement dispensée ? Les pharmaciens estiment qu'en l'état actuel du système, ils sont sous-employés.

Et l'on en arrive à la principale critique de la réforme : réponse dans l'urgence à une situation de crise. Si le grand public pourra apprécier la réactivité du gouvernement face à l'affaire du Mediator, le professionnel s'inquiétera que l'on s'engage dans une réforme du médicament sans repenser plus globalement le système de santé. Un système qui, s'il dysfonctionne, finira par faire planer une menace sur l'accès au soin et au médicament. C'est une question que l'on croyait réservée aux pays du Sud. Elle commence à être abordée, même dans nos pays développés.


La profession des pharmaciens d'officine pourrait connaître de très importants bouleversements.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

[Edito Covid-19] : Ce que nous dit la pénurie de curare

Beaucoup d'entre nous associent le curare à cette drogue utilisée par les chasseurs d'Amazonie pour enduire les flèches de leurs sarbacanes et tuer leurs gibiers. Cette pratique ancestrale avait fini par donner[…]

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : La subtile stratégie de Sanofi

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : Bad buzz pour le Zolgensma de Novartis

Edito : La data entre menaces et opportunités

Edito : La data entre menaces et opportunités

Plus d'articles