Nous suivre Industrie Pharma

Les médicaments codéinés délivrés sur ordonnance

H.B.

Sujets relatifs :

, ,

Les médicaments contenant de la codéine et autres dérivés d'opium seront désormais délivrés uniquement sur ordonnance en France. C'est ce qu'a annoncé Agnès Buzyn, ministre de la Santé, le 12 juillet. Celle-ci a signé un arrêté à effet immédiat inscrivant tous les médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l'éthylmorphine ou de la noscapine sur la liste des médicaments disponibles sur ordonnance. Cette décision, prise en lien avec la Direction générale de la santé et l'ANSM, fait suite à l'identification de nombreux cas d'abus et d'usage détournés de ces médicaments. Agnès Buzyn entend ainsi « mettre un terme à des pratiques addictives dangereuses et potentiellement mortelles », et notamment à la mode du « purple drank », cocktail à base de codéine, d'antihistaminique et de soda, qui sévit chez les adolescents et a déjà conduit à des hospitalisations et à des décès suite à une overdose. Cette inquiétante mode, « en constante augmentation [...] depuis 2015 », a déjà provoqué « deux décès tragiques chez des adolescents depuis le début de l'année », note le ministère, qui précise que « 30 cas graves liés au ''purple drank'' et 23 cas graves liés au dextrométhorphane » ont été recensés par les autorités chez les moins de 25 ans ces deux dernières années. La Commission des stupéfiants et psychotropes de l'ANSM avait rendu, le 29 juin 2017, un avis favorable à la prescription médicale obligatoire pour toutes ces spécialités pharmaceutiques à base de codéine ou d'opioïdes. Jusqu'à présent, ces médicaments pouvaient être délivrés sans ordonnance tant qu'ils contenaient une quantité de principe actif inférieur à un certain seuil, soit 30 mg par comprimé dans le cas de la codéine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

Covid-19 : La HAS recommande finalement le vaccin d’AstraZeneca pour les plus de 65 ans

L'autorité a revu sa position initiale, en s'appuyant sur de nouvelles études menées au Royaume-Uni. Explications. La Haute Autorité de santé (HAS) a revu sa recommandation initiale. Autorisé[…]

02/03/2021 | PanoramaCovid-19
L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

L'Anses et l'ANSM se rapprochent à Lyon

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Antibiorésistance : Ineos finance un institut à Oxford à hauteur de 100 M£

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Le gouvernement américain injecte 354 M$ pour retrouver son indépendance sanitaire

Plus d'articles