Nous suivre Industrie Pharma

Les lapins transgéniques ont la cote

J.B.

Sujets relatifs :

, ,
Les lapins transgéniques ont la cote

Le lapin est utilisé pour l'étude de diverses pathologies humaines.

© © BioProtein Technologies

LES LAPINS TROUVENT AUJOURD'HUI LEUR PLACE AU SEIN D'UN MARCHÉ DES MODÈLES ANIMAUX GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉS DE PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIONS DE DOLLARS.

La société française de biotechnologies spécialisée dans la production de protéines thérapeutiques dans le lait de lapines transgéniques, BioProtein Technologies, annonce le lancement de sa filiale Transgenic Rabbit Models (TRM). Une première au niveau mondial dans le domaine de l'utilisation de lapins pour le développement de modèles de recherche génétiquement modifiés. « Plus proches génétiquement des primates et d'une taille permettant d'offrir des ressources plus importantes que les rongeurs, les lapins sont des animaux de choix pour produire des glycoprotéines humaines et des vaccins recombinants », indique Alexandre Fouassier, président de la nouvelle filiale. TRM s'appuie sur la plateforme de transgénèse propriétaire et du savoir-faire de BioProtein Technologies. « La demande pour ce type de modèles est croissante, nous sommes en discussion avec trois grands laboratoires pharmaceutiques, dont deux Français, ainsi que deux sociétés de biotechnologies et une dizaine de laboratoires académiques à travers le monde », se réjouit Alexandre Fouassier, aussi directeur général délégué de BioProtein Technologies. Le lapin constitue un modèle animal pertinent pour l'étude de diverses pathologies humaines, notamment l'athérosclérose, le diabète, l'ophtalmologie, les myopathies hypertrophiques, l'obésité, l'hémostase, les maladies respiratoires, le sida ou encore certaines formes de cancer. Il pourrait même être utilisé pour le traitement de maladies neuro-dégénératives, type Alzheimer. TRM estime que le marché des lapins génétiquement modifiés pourrait représenter 5 % du marché mondial des modèles animaux génétiquement modifiés, évalué à 100 ou 300 mil lions de dollars.

Aujourd'hui, l'effectif de Bio Protein Technologies et de sa filiale est de dix personnes sur son site unique de Jouy-en-Josas dans les Yvelines. La société mère a levé près de 10 M€ depuis sa création. « Et nous devrions boucler un nouveau tour de table d'environ 600 € en mars », poursuit le dirigeant. BioProtein Technologies compte également sur le développement de son partenariat avec l'Inserm sur une protéine plasmatique.


Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Enquête exclusive : 210 sites de production pharmaceutique en France

Qui sont ces industriels qui produisent des boites de médicaments en France ? Ou sont-ils implantés ? Que produisent-ils exactement ? Industrie Pharma publie chaque année une enquête sur les sites de production,[…]

01/04/2019 | FaçonnageENTREPRISES
AstraZeneca investit 26 M€

AstraZeneca investit 26 M€

GTP investit sur son site de Labège

GTP investit sur son site de Labège

GSK cèderait une usine roumaine

GSK cèderait une usine roumaine

Plus d'articles