Nous suivre Industrie Pharma

Les innovations de l'Achema 2018

DE FRANCFORT, NICOLAS VIUDEZ

Retour sur les grandes tendances de l'Achema 2018, l'événement incontournable pour les équipements des industries de process. Le conditionnement et la production flexible étaient à l'honneur.

La grande messe de l'Achema était de retour au parc des expositions de Francfort, du 11 au 15 juin. Des chiffres toujours impressionnants pour cet événement qui a lieu tous les 3 ans : 145 000 visiteurs, plus de 3 700 exposants, des kilomètres d'allées et des tonnes de curry-wurst avalées entre deux rendez-vous d'affaires. Si le nombre de visiteurs est en légère baisse par rapport à 2015, l'Achema demeure un rendez-vous incontournable pour prendre le pouls du secteur des fournisseurs d'équipements et de solutions.

 

Le conditionnement pharma toujours aussi innovant

Dans le secteur de l'emballage et du conditionnement, l'Achema réservait une nouveauté à ses visiteurs : un espace dédié à la logistique avec la présence de transporteurs et acteurs du secteur. Une façon de prendre date pour de prochaines éditions car la thématique a semblé peiner à rencontrer son public, si l'on en croit les allées plutôt clairsemées. Dans le hall 3 dédié au conditionnement, la sérialisation était sur toutes les lèvres. L'échéance de février 2019 approche à grand pas. Antarès Vision a présenté ses dernières solutions, notamment un équipement tout-en-un standard de taille réduite, le All-in-one, pour répondre au mieux aux besoins des retardataires de la sérialisation. Le fabricant italien a également exposé sa nouvelle solution logicielle de sérialisation certifiée EMVO, ATSfour (voir aussi Industrie Pharma n°112). L'Allemand MaschinenFabrik Möllers GMBH présentait une alternative originale à la palette pour les sacs de vrac : un film plastique conçu pour retenir et soutenir les marchandises, remplaçant la palette. Gain de place et possibilités de déplacer les lots de manière omnidirectionnelle sont ainsi rendus possibles. Dans ce même hall, les solutions purement dédiées à l'emballage côtoyaient les équipements de remplissage voire de séchage ou de granulation. Le fabricant allemand Glatt venait ainsi présenter le Twinpro, un imposant équipement sous forme de deux cuves inox qui associe dans une solution tout-en-un la granulation et le séchage par lit fluidisé. Récompensé par un Achema Award, le Twinpro vise à améliorer la productivité et à réduire les coûts d'investissements en remplaçant deux équipements. Le vaste stand de Bosch Packaging présentait, entre autres nouveautés, un équipement de lyophilisation dont les étagères sont inclinables par l'opérateur pour faciliter le nettoyage entre deux opérations. Une des autres tendances du secteur pharmaceutique, la digitalisation des process et le recours aux solutions technophiles, comme la réalité virtuelle ou augmentée, était omniprésente chez les équipementiers. Une place importante du salon était également laissée aux solutions connectées.

 

Des équipements connectés et un «made in France» discret

Le spécialiste de la connectivité industrielle Phoenix Contact présentait son système PLC Nextcontrol, une plateforme d'automate ouverte qui simplifie le travail en parallèle avec des outils logiciels reconnus, tels que Visual Studio ou Eclipse, ainsi que la création de codes de programmes. L'objectif du système est d'offrir un maximum de flexibilité pour développer une plateforme communicante et adaptable. Le connecté rencontrait la production traditionnelle avec Festo et son Motion Terminal, une solution d'automatisation pour les équipements pneumatiques qui analyse de manière intelligente les flux d'air exercés et autorise un grand nombre d'applications. Le Motion Terminal est reparti avec le prix de l'innovation dans la catégorie «flexible production». La flexibilité des équipements pour plusieurs applications était un des grands focus de cet Achema 2018 avec la logistique et la bioproduction pour la synthèse de molécules. Du côté des pompes et membranes, Gemü s'est distingué par sa nouvelle vanne de régulation Gemü 567 Biostar avec technologie de membrane PD. L'équipement dispose d'un diaphragme hautement résistant et d'un raccord particulièrement bien adapté pour le contrôle précis de petites quantités, adapté par exemple au remplissage aseptique. Dans des halls où la langue majoritaire reste l'allemand, quelques Français sont parvenus à sortir du lot. Des stands estampillés « French Tech » occupaient ainsi un coin de l'imposant hall 8 dédié aux pompes et compresseurs. Une sorte de village gaulois dans un secteur où les fabricants allemands dominent toujours largement le marché. Sur un autre secteur, le Français Pierre Guerin Technologies venait exposer un fermenteur conçu en partenariat avec le CNRS, le Tascmar. Un équipement destiné à la culture des micro-organismes d'origine marine pour la récupération de molécules d'intérêt. Une façon de prendre rendez-vous pour l'avenir. Le prochain salon se déroulera du 14 au 18 juin 2021.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Emballage : Le site de Clariant à Romorantin est repris par un fonds

Emballage : Le site de Clariant à Romorantin est repris par un fonds

  Le chimiste de spécialités Clariant a signé un accord concernant la vente de son activité d’emballages pour le domaine de la santé (Healthcare Packaging) à une nouvelle filiale du fonds[…]

23/07/2019 | Fournisseurs
Logistique pharmaceutique : Marken renforce son réseau en Europe

Logistique pharmaceutique : Marken renforce son réseau en Europe

Analyse cellulaire : Agilent s’empare de BioTek Instruments

Analyse cellulaire : Agilent s’empare de BioTek Instruments

Conditionnement : Le Fonds CVC rachète Bosch Packaging Technology

Conditionnement : Le Fonds CVC rachète Bosch Packaging Technology

Plus d'articles